L’incroyable destin d’Anita Conti, pionnière de l’océanographie – Fleur Daugey et Laura Perez

L’océan est un monde gigantesque où l’on peut découvrir bien des choses. Anita Conti fait partie de ces pionnières qui ont cherché à comprendre ce qui se passe au-delà de la surface. Une femme tenace qui a fait changé les lignes.

4ème de couverture
Anita Conti nait près de l’océan et reste passionnée par ce milieu toute sa vie. Elle se bat pour pouvoir vivre auprès des marins et comprendre et raconter le monde de la pêche. Entre ses voyages sur des chalutiers et ses projets en Afrique, elle étudie l’océan et la vie des êtres vivants qui l’occupent. Sans avoir fait d’études, elle consacre sa vie à l’étude des mers et des océans et devient la première océanographe française.

Mon avis
Il me semble important d’offrir à des jeunes filles, principalement, des livres qui montre qu’il a existé de tout temps des femmes passionnées, curieuses et téméraires. Certaines ont fait des choses extraordinaires dans des domaines qui leur étaient totalement interdits. Dans la collection Roman-Doc Science, Fleur Daugey propose de raconter la vie passionnante d’Anita Conti, première femme océanographe en France. Grâce à sa force de caractère et son réseau d’amis, elle a pu réalisé sa passion pour analyser les animaux marins et réfléchir à leur présence/absence dans certains endroits. Elle a été sur plus d’un bateau et est arrivé à prouver sa valeur. Le mythe qu’une femme sur un bateau porte malheur a la dent dure. Mais moins que la motivation de cette femme qui fait des recherches des plus scientifiques. Ce n’est pas un hasard qu’elle est une pionnière en océanographie, science apparue en 1850. Ses travaux ont permis d’alerter sur la surpêche d’une part et le gâchis de rejeter les animaux non-intéressant morts. Elle écrit des livres et des articles qui sont encore de nos jours des références, surtout qu’ils sont agrémentés de chiffres, de croquis et de photographies. Cet ouvrage est très inspirant car il montre qu’il faut être pugnace pour avancer dans la vie et suivre son coeur. Ce n’est parce que des lois disent que les femmes ne peuvent pas ouvrir de compte en banque en leur nom, travailler sans l’autorisation d’un homme qui veille sur elle ou s’engager dans l’armée que c’est une vérité absolue. Grâce à des personnalités comme elle, ces lois ont été abrogées. Les droits et l’égalité cela se conquièrent et à toutes les époques. D’ailleurs, lorsqu’on ferme les pages on a envie de poursuivre les recherches sur Anita Conti et celles avec des parcours semblables. Pour la mise en page, on aurait apprécié un petit dossier pédagogique à la fin avec une frise chronologique de ces voyages, une présentation de ces travaux et pourquoi pas aussi des photographies. En effet, il y a quelques encarts historiques qui sont très intéressants mais cela reste tout de même contextuel.

Un petit livre intelligent et accessible qui devrait faire rêver quelques petites filles.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s