Hôpital public. Entretiens avec le personnel hospitalier – Collectif

L’hôpital est un lieu très important dans la vie de chaque citoyen. Pourtant cette structure censée veiller à la santé connaît un profond dysfonctionnement. Essayons d’en savoir plus.

4ème de couverture
Lieu de passage obligé pour tous, l’hôpital ne se résume pas au triptyque Malade-Médecin-Visiteur ; l’intérêt d’un thème comme celui-ci, c’est son énorme richesse humaine et son huis clos spatial : un concentré d’humanité où s’y déroule une infinité de situations et d’histoires. L’album sera donc un recueil de reportages, chroniques contemporaines, rencontres dessinées.

Pour mener à bien ces rencontres, nous avons fait appel à des dessinateurs aguerris aux styles graphiques et narratifs variés : Camille Burger, Gwendoline Blosse, Fabien Grolleau, Thierry Bedouet, Thomas Gochi, Nicolas La Casiniere et Benjamin Adam.

Mon avis
L’ouvrage est un recueil de témoignages de personnels hospitaliers au CHU de Nantes. Chacun prend quelques pages avec un.e illustrateur.rice différent.e. On trouve un grand panel d’individus qui sont représentatif d’un ensemble qui tendent vers les même constats : le mal-être, le souci de rémunération, la non reconnaissance, le besoin de rentabilité, la propreté… D’ailleurs, le patient est devenu un client qu’il faut vite traiter pour qu’il parte le plus vite possible et réduire les coûts. On recherche à faire des économies sur les soins qui peuvent être donnés. Ce discours qui date de 2016 sonne d’autant plus en période de pandémie où l’on voit les carences de l’hôpital. Pourtant rien de nouveau ne sort pour améliorer les choses. Les tensions sont permanentes et à tous les niveaux. Le fossé entre les gestionnaires des grandes écoles et le concret du métier s’agrandit. L’hôpital n’est pas une entreprise comme une autre. Mais apparemment ce message n’est pas entendue. La bande dessinée a confirmé ma crainte d’aller à l’hôpital. Il faut déjà faire face à des médecins qui souffrent d’un énorme trouble de l’égo surdimensionné, d’accepter d’être traité comme une gêne par le personnel, de se faire rabrouer quand on demande des explications… Avoir une maladie rare m’a obligé d’y aller souvent et d’avoir à rencontrer des personnes d’une grossièreté agressive m’a dissuadé d’aller y passer des examens même basiques. Si j’étais riche, je pourrai aller dans des cliniques, des centres privées où comme tu mets le prix on te respecte, on t’écoute, on te considère même. Seulement, quand on n’a pas les moyens on doit espérer que les choses se passent pas trop mal, sans humiliation, sans gestes ou/et remarques déplacées et que l’on ne gagne pas en plus une maladie nosocomiale (en augmentation) en revenant chez soi. Un livre qui fait froid dans le dos et qui ne va ma pas réconcilier avec le monde du soin.

L’hôpital est malade, on le sait, cela se prouve et rien ne se passe. Qui va payer cette souffrance?

22 réflexions sur “Hôpital public. Entretiens avec le personnel hospitalier – Collectif

    • c’est effrayant. J’ai peur de devoir aller à l’hôpital. Et quand j’ai du aller voir mon père à l’hôpital c’était étrange. Personne dans les couloirs, dans les bureaux d’accueil, pas grand monde pour nettoyer. Juste deux femmes pour les plateaux repas. Pas moyen d’avoir d’infos. Il ne passe pas d’examens par manque de personnel. Euh… Terrifiant.

      • Oui, terrifiant. J’y suis allée pour un rdv, hosto normal, même si calme, mais bon, ce n’était pas l’unité des soins intensifs ou des hospi. J’ai eu un rdv assez vite pour mon IRM et j’aurais encore un examen à passer et j’ai eu rdv assez rapidement aussi. Moins de monde que d’habitude, même si je ne suis pas une grande utilisatrice des hostos. Lorsque mon mari y était en 2020, avec une seule visite par jour, je te jure que dans les couloirs, tu entendais les mouches péter !

      • On ne devrait pas avoir peur d’aller à l’hôpital. Surtout que cela pourrait encore devenir pire. Si seulement je gagnais au loto, je serai plus rassurée pour ma santé. C’est con de rêver de ça pour ne plus avoir peur.

      • Des gens ont peur, encore plus depuis le covid. Sans compter toutes les opérations qui ont été reportées, ou des gens souffrant d’un cancer qui voient des traitements importants postposés pour cause de covid inondant les soins intensifs (ou pas). Un journaliste d’un quotidien flamand s’est plaint dans son édito que pour cause de covid, on reportait une opération importante en février, mais que lui, avec son cancer, il n’était pas sûr d’être encore vivant en février :/

        Nous avons une assurance, heureusement, ça aide pour ce que la mutuelle ne prend pas en compte.

        On devrait rêver de toucher du fric pour profiter de la vie, arrêter de bosser, être à l’abri…

      • Il y avait un reportage sur Arte sur les gens et le cancer en période de covid. Ce n’était pas glorieux. Le dépistage n’est pas considéré comme urgent. Alors il y a des gens qui ont attendu des mois et après on leur dit si cela avait été pris plus tôt on aurait pu éviter la shimio et trucs lourds. Il y a tout de même un dysfonctionnement. On dit que la priorisation se fait juste dans les cas graves Covid mais cela impacte tout le fonctionnement. Et ces personnes qui sont des dommages collatéraux ne sont pas pris en compte, comptabilisé. Ca arrive. Mais est-ce que cela serait arriver dans un contexte normal?
        Cela me déprime. Et le chocolat n’a plus d’effet magique. Et l’approche de devoir aller faire la troisième dose me stress car j’ai toujours des effets secondaires. Comme ils ne sont pas grave mais avoir de la fièvres et des défenses immunitaires au minimum ne motive pas. Surtout qu’après on va nous dire la 4ème cela sera après les élections présidentielles. Les règles changent selon le contextes politiques pour éviter de vexer des électeurs. La santé des électeurs avant tout 🙂

      • Pourtant, les cancers, ce sont des maladies graves, à ce qu’il me semble, non ?? Apparemment, nous nous sommes trompées ! Ça doit foutre les boules à ceux à qui l’on dit « si vous étiez venus plus t^tot », alors qu’en fait, ils ne sont pas responsables de ce fait, puisque c’est la faute au covid, aux lits supprimés, aux hôpitaux que les politiques ont lâchés (mais eux, ils passeront prioritaires !!!)…

        L’autre jour, il m’a fallu un tiramisu (un bête de chez Aldi, il est bon) pour me remonter le moral… c’était un vrai câlin et ça a fait du bien.

        Pas d’effets secondaires avec les vaccins, j’ai déjà été piquée trois fois, tutti va bene !

        Oui, les règles changent trop vite, ce qui fait que les gens ne croient plus en rien et râlent tout le temps. Je les comprends.

      • Il ne faut pas être malade pendant le covid et devoir aller à l’hôpital. Tu n’as aucune garantie de soin et de qualité de soin.
        Un tiramisu pour te remonter le moral, pas de chocolat? J’ai du mal à trouver des choses réconfortantes en ce moment à part de le théâtre.

        Troisième vaccin et j’ai une sorte de paralysie des bras et grosse fatigue. Et pas du tout l’envie de retourner au boulot. Je n’en peux plus.

        Et quand tu vois les élections présidentiels qui arrivent, il y a de quoi être plus déprimé et de voir ces gens râlent.

      • Oui, le tiramisu de Aldi est bon, un gros câlin, mais faut y aller doucement, il est fort sucré. Des coups de fils importants à faire, un voisin qui me casse les choses que je n’ai pas et le tiramisu m’a bien aidé ! La présence de ma nièce aussi, mais elle ne se mange pas, elle 😆

        3ème dose après Saint-Nicolas, zéro soucis, juste un peu mal au bras. Pas d’élections chez nous, sinon, on risque encore un durée indéterminée sans gouvernement…. :/

        Je vais au boulot 1 jour/semaine pour le moment et je pourrais m’en passer, mais me faut des dossiers. Je suis heureuse ainsi ! Il n’y a plus que mon homme qui me demande « où ça se trouve, ça ?? » ou « comment on fait, ça ? » 😆

        Les élections françaises me font peur !

      • Il y a l’équivalent à tu mes brises les couilles c’est tu me brises les ovaires. En soi, aucun des deux ne peut se casser 🙂

        J’ai pensé à toi, je suis allée voir des artistes belges au théâtre. C’est la Framboise Frivole. Tu connais?
        L’humoriste a du précisé avec son accent qu’il était belge. Mais belge pas côté français, le bon côté. Je pense qu’ils ont du adapter certaines de leur blague au public français. A mon avis, il y a plus d’une blague en jeu de mot ou de contexte qui nous passe au dessus. 🙂

        Trop mignon choupinou.

        Les élections sont terrifiantes en France. Au vue du panel des candidats qui tentent tous de montrer qu’ils peuvent être extrémiste que l’autre, tu te dis mais ils sont où les autres. Il n’y a personne d’autre. Dans les rues, entre les concours d’affiche, d’autocollants et de manif cela ne créé pas une ambiance rassurante. Heureusement que pour l’instant on a encore des théâtres, des musées pour s’enrichir intellectuellement et faire une pause dans la haine, seul terreau présidentiel. Rien de bon s’inaugure.

      • Il a réussi à ma faire pousser les couilles et à me les briser menu ! En plus des ovaires 😆 Non, je ne ris pas…

        Oui, je connais la framboise frivole, mais cela fait longtemps que je ne les ai plus « entendus »… Les blagues belges ne passent que chez nous, alors que les blagues françaises passent très bien chez nous, vu que nous sommes souvent au courant des conneries de vos politiciens 🙂

        Pour le moment, je n’ai rien vu d’un programme intéressant, de propositions intelligentes, faisables et qui vont dans le sens de la majorité… oui, juste le jeu de celui ou celle qui sera le plus extrémiste :/

      • Couilles plus ovaires, quelle galère 🙂 ça fait chier dehors et dedans. 🙂

        La Framboise Frivole n’a pas fait de blagues politiques à part les panamas paper après c’est vraiment le mélange culture classique et populaire. Comme d’habitude. Je n’ai pas trouvé de différence avec leurs précédents spectacles.

        Les prochaines élections sont terrifiantes. On va voir déjà qui aura les signatures pour se présenter.

      • Je dois bientôt chercher un nouveau boulot et c’est effrayant de ce dire que l’on va retrouver des gens toxiques. Est-ce qu’avoir des responsabilités rend les gens mauvais?

        On parle trop de Zorglub. J’espère qu’il n’aura pas toutes ces signatures car les maires qui vont le choisir prennent un risque politique. Quelle image cela te donne quand tu défends des idées pour avoir le pouvoir et tu affirmes que tu es facho.

      • Le pouvoir ou les responsabilités ne rendent pas les gens mauvais, j’ai eu 3 chefs de service assez sympas, pas trop chiant, juste le premier un peu maniaque, mais on savait toursiver et je me foutais souvent de lui en lui criant « chef, oui, chef » 😆

        Tu insultes Zorglub, là 😆 J’espère aussi qu’il n’aura pas les 500 signatures et qu’il ne restera là, ses discours sont toxiques, plein d’erreurs, de fautes, d’approximations et le temps que la vérité mette ses chaussures, ses mensonges ont déjà fait le tour de la terre :/

      • Non, on pourrait faire mieux, mais l’Homme adore se complaire dans de la merde, faire pire que les autres, s’avilir, se rouler plus bas que terre… Les messages de ces gens sont simplistes, facile à comprendre, la preuve, j’entends des gens de ma belle famille dire que Z a raison pour certains points, que des collègues à lui le disent aussi et le pire, c’est que ces gens descendent de parents qui un jour, ont immigré en Belgique, venant d’espagne, d’italie, portugal… :/ La preuve que plus rien ne va !

      • Aujourd’hui, j’entendais des politiques dirent que les représentants devaient donner leur signature à toute cette merde pour le principe démocratique. Comme quoi être politique et montrer que l’on d’accord avec le fascisme dérange. Quelle hypocrisie.
        J’entends pareil avec Z ce qui fait qu’il y a des gens que je ne vois plus car je n’ai plus la patience. Entre le covid, le boulot et ça, j’arrive moins à garder mon calme. Après tout Hitler a été élu pourquoi cela devrait changer. On a les héros que l’on mérite.
        Heureusement que l’on a les livres pour s’échapper car sinon la vie serait bien triste.

        J’ai découvert un truc sur la Belgique ce matin. Il y a un ministère du bien être animal, incroyable.

      • Ma foi, si des politiciens n’ont pas envie de donner leur signatures à Z ou à une autre, c’est leur droit, non ? On a instauré le principes des 500 signatures afin d’éviter que n’importe qui se présente. La démocratie, elle a bon dos. Elle est là pour barrer la route au fascisme, et aux autres saloperies. Qu’on bloque le Z puisque l’on peut le faire, après, quand tu as fait entrer le renard dans le poulailler, il est trop tard !!

        Un voisin m’avait dit qu’on n’avait jamais essayé le FN chez nous, je lui ai répondu « si, Léon Degrelle, on a testé, ça n’a pas marché »… Putain, mémoire courte les mecs ??? Bientôt on va nous dire que tout compte fait, Hitler, c’était pas si mal que ça, qu’il a donné du boulot aux allemands… Le monde part en couille !! Moi je te le dis.

        Oui, on a un ministère du bien être animal, pas encore du bien être humain, mais bon, on a les ministères que l’on mérite aussi… :/ Si on respectait l’humain, on aurait plus facile de respecter l’animal.

      • J’entends souvent que les gens seraient plus heureux sous une dictature. Je suis toujours surprise d’entendre ce genre de choses car comment peut-on envier un tel système. En effet démocratie ne veut pas dire toujours éthique et sans corruption mais tout de même il y a un fossé entre les deux notions.
        Pourquoi ne pas vérifier et comprendre les nuances entre les deux avant de dire que le pire serait le mieux.
        Cela part en couille et cela contribue à un certain mal-être. Pourquoi est-ce que les extrêmes arrivent toujours avec le même discours depuis des siècles tout en étant jamais un acteur du changement. Pourquoi personne ne veut le voir? Pourquoi croire que le plus simple à comprendre est la vérité? Je suis dépitée.

        Un ministère du bien être humain c’est une bonne idée ça. Cela fera sacrément du boulot. Déjà pour gérer le bien être animal c’est déjà compliqué avec c’est déjà pas mal centralisé. Il mériterait plus que l’on fasse respecter les lois que l’on fait passer. non mais…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s