Ada Lovelace – Zafouko Yamamoto et Maria Isabel Sanchez Vegara

Les mathématiques ne sont absolument pas une question qui ne concerne que les hommes. Les sciences s’écrivent au féminin et ce depuis qu’elles existent. Un des exemple les plus représentatif est Ada Lovelace.

4ème de couverture
La petite Ada, qui était une grande rêveuse, est devenue la toute première programmeuse de l’histoire .
Ada Lovelace était une enfant solitaire très douée pour les mathématiques. Dès le début du 19e siècle, cette femme visionnaire était convaincue que certaines équations pouvaient transmettre aux machines des informations très pratiques. Elle a pour ainsi dire inventé le langage informatique cent ans avant l’apparition des ordinateurs.
De petite à grande, Ada Lovelace est un album documentaire qui retrace le parcours d’une femme créative et visionnaire, pionnière dans le domaine de l’informatique.

Mon avis
Ce genre de livre jeunesse est une vraie pépite. Mettre en avant des personnalités à travers des récits que les enfants peuvent comprendre, vous allez me dire rien de nouveau. Mais cette fois-ci, on parle de femmes scientifiques oubliés qui ont été touché par l’effet Matilda. La collection parle aussi de quelques hommes tout de même. Les petites filles pourront découvrir des exemples à suivre. Les mathématiques et les sciences ne sont pas réservées aux hommes. Les femmes peuvent concevoir et réaliser toutes les choses possible. Et donc si plus grande, elles veulent suivre des études scientifiques c’est totalement possible. Zafouko Yamamoto arrive à simplifier la biographie d’Ada Lovelace pour être compréhensible à partir de 4/5 ans. Elle n’omet pas de poser le contexte historique. Les dernières pages donnent un peu plus de contenu pour celles et ceux qui pourraient être intéressés. « On peut considérer à raison que la machine analytique tisse des modèles algébriques comme le métier Jacquard tisse des fleurs et des feuilles. »Maria Isabel Sanchez Vegara propose un univers graphique très enfantin et accessible. Elle joue avec les mots et les concepts. Aucun doute que cela va captiver les lectrices quelque soit leur âge. Et surtout qu’elles aient envie de poursuivre leur découverte pour savoir jusqu’où peut aller leur champ des possibles.

Un petit ouvrage audacieux et pertinent qui séduit déjà partout dans le monde. A mettre entre les mains des plus petits.

12 réflexions sur “Ada Lovelace – Zafouko Yamamoto et Maria Isabel Sanchez Vegara

    • C’est l’effet Matilda. C’est le sujet de l’un des dossiers que je dois rendre en cours.
      Le souci est que l’on parle après toujours des mêmes, comme si il y avait des femmes scientifiques mais que 3/4. Le reste c’est la vrai royaume de la couille.

      • Un peu comme avec les conflits dévastateurs ou les génocides, on parle toujours des mêmes et on laisse les autres dans l’ombre. Ok, celui commis par les nazis était énorme, mais j’ai lu que Staline avait réussi à faire pire et Mao aussi… pourquoi ne pas en parler aussi ? Ici, rien à voir avec les couilles, juste le phénomène de proximité, sans doute…

      • Il y en a trop alors autant prendre ceux pour qui il y a déjà des choses d’écrites. Il faut être pragmatique et puis tu dis que cela n’existe plus même si c’est toujours utilisé.

      • Ou alors, on prend ceux qui font réagir les gens parce que proche de nous dans l’espace et pas au Rwanda, bien loin (ou nous ne sommes pas innocents non plus).

        Ah le fameux « plus jamais ça » que l’on criait alors que pendant ce temps, en Russie, Staline purgeait à mac ! :/ Hypocrites nous sommes.

      • C’est beau de la dire et en plus cela ne coûte rien. Maintenant quand j’entends des grandes phrases je ne peux pas m’empêcher de rire. J’ai eu un cours sur le rôle des DRH qu’est ce que j’ai pu rire. J’ai emmené des gens avec moi pour l’occasion. Une DRH doit être à l’écoute et dans l’empathie. La bonne blague.

      • DRH à l’écoute et dans l’empathie ??? C’est un sacré oxymore, cette phrase ! Pire que « des politiciens honnêtes » 😆

        Il y a plus d’humanité dans l’oeil d’un chien qui remue la queue que dans la queue de Le Pen quand il remue un oeil ! :(Desproges) lol: On peut dire de même avec les DRH !

      • Oui elle peut, la loi Macron protège les entreprises. Elle a une bonne langue de bois. Ma cheffe ne fait pas du harcélement moral, elle juste exigeante et c’est à moi de mettre de l’eau dans mon vin. Je t’avoue que j’étais très dubitative à cette phrase. Comme quoi la connerie peut toujours te surprendre.
        Elle m’a dit ok pour une rupture conventionnelle surtout qu’il ferme mon bureau et qu’il est rattaché à un lieu de l’autre côté de l’île de France où il me faudrait prendre au moins 3 transports en commun et traverser 3 départements. On va où la?
        Je vais partir, mon chef va partir et voilà, ils auront tout gagner.

      • Putain, les enculés de leur mère ! À certains/es, tu leur donnes un minuscule pouvoir, et iels (mdr) se sentent plus péter ! Je leur souhaite qu’un jour, les emmerdes qu’ils/elles t’ont fait, leur retombe sur le coin de la gueule ! On est toujours le subalterne d’un autre…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s