Des signes qui ne trompent pas – 300 dessins pour le climat – Pierre Kroll

Pouvons-nous vraiment dire que nous ne savions pas? Pierre Kroll prouve le contraire en quelques dessins. Voulez-vous découvrir « Des signes qui ne trompent pas »?

4ème de couverture
Les glaciers fondent, le niveau des océans monte, la pollution est omniprésente, la biodiversité disparaît… autant de signes qui ne trompent pas : il est vraiment urgent d’agir… et d’en rire ! Soit l’humour nous permet de prendre conscience à temps du problème et nous encourage à changer les choses. Soit, foutu pour foutu, autant envisager notre extinction prochaine avec bonne humeur.

© Kroll chez Les Arènes

Mon avis
On attribue à Beaumarchais une maxime qui va très bien au dessinateur de presse, Pierre Kroll : « Se presser de rire de tout, de peur d’être obligé d’en pleurer». On pourrait même se demander si au final il n’est vraiment pas trop tard au vue des dessins humoristiques assez sombres. L’ouvrage en recueille 300. Le caricaturiste ne s’interdit absolument rien ni dans le fond ni dans la forme. La précision graphique n’est pas le principale. L’idée passe avant. Il faut dire que le climat est un thème qu’il connaît. Il a été licencié en sciences de l’environnement et développe une appétence personnelle. Par chance, l’écologie recouvre de nombreux sujets dont il se fait le plaisir de traiter comme les sécheresses, les canicules, l’augmentation du niveau des océans, la fonte des glaces, la pollution… Politiques, entreprises et particuliers en prennent tous pour leur grade. Qu’importe le niveau de connaissances que possède l’humain, faire toujours plus d’argent qu’importe les conséquences, reste le maître mot. Jusqu’à quand cette injustice climatique va t’elle être acceptable? La réponse c’est au lecteur de la trouver. Il peut penser que tout cela est bien trop exagéré et continuer son chemin. Ou il peut se poser des questions et avancer dans sa démarche pour faire quelque chose de concret. Les parents risquent de vouloir agir car que va t’il rester à leur progéniture? Ce qui peut inquiété repose sur le fait que l’ouvrage semble intemporel. Que faut-il en conclure? Tout se dit et rien ne change? L’humour noir de touchera pas tous les lecteurs qui risquent d’être dérouté. Ne faut-il pas cela pour faire une forme de chocs?

Une lecture intelligente qui nous incite à remettre en question nos choix et ceux des politiques.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s