Les aventures du petit Ismaël – Ismaël Saidi

Le monde est vraiment rempli de surprises pour les enfants. Comment leur expliquer le père Noël, l’aïd, les religions? Ismaël Saidi partage ses souvenirs dans un petit roman jeunesse qui devrait leur parler.

4ème de couverture
Le petit Ismaël avait les cheveux bouclés (si si) et une gouaille à toute épreuve. Il est devenu le grand Ismaël, lui-même papa de trois enfants.

Aujourd’hui auteur de pièces de théâtre et metteur en scène (la pièce Djihad, c’est lui), il n’a rien oublié de son enfance de petit garçon heureux qui interroge le monde.

Mon avis
J’ai découvert le travail d’Ismaël Saidi suite à son spectacle « Djihad », la publication du texte et aussi son dernier livre « Comme un musulman en France« . L’homme aborde avec beaucoup de pédagogie la religion musulmane pour les néophytes. Le terrorisme a permis aux racistes et beaucoup d’intégristes de faire de gros amalgames, bien entendu avec son lot de mensonges et tromperies volontaires. Il se montre un homme ordinaire avec une religion monothéiste qui a des principes comme les autres. La foi ou son absence ne définit pas la personne que l’on est. Pour la première fois, il écrit à destination des enfants en faisant appel à ces souvenirs. A travers des courts chapitres, on suit les aventures du petit Ismaël qui découvre le multiculturalisme, l’amour, l’amitié, la mort… C’est abordé de façon innocente, sans jugement. En étant musulman, les parents ne font pas Noël contrairement aux copains de l’école. Comment l’expliquer à petit garçon à l’école primaire? Comment expliquer que l’on va tuer un mouton? Comment lui expliquer qu’il devrait parler deux langues? Ces interrogations permettent de montrer la richesse de la culture qui l’entoure grâce à sa famille, les amis de la famille comme Madame, les copains de l’école, son grand frère… Il s’enrichit de tout qui le pousse à être curieux du monde à travers tous ces aspects. Un multiculturalisme assez rarement abordé dans ce genre d’ouvrages. Un choix éditorial bien regrettable car tous les enfants devraient se retrouver dans les livres. On a tous dans notre entourage surtout à l’école nationale des gens venant de partout avec des religions et des pratiques différentes. Cela devrait un vrai terreau de tolérance, de bienveillance, d’ouverture… Nous sommes tous uniques ce qui n’empêche pas de vouloir connaître les autres, s’apprécier comme on est. Un roman jeunesse que je ne peux que conseiller.

Un roman jeunesse audacieux qui ose parler des différences qui doivent créer le lien.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s