Madeleine, Résistante – Tome 1 – La Rose dégoupillée – Dominique Bertail, JD Morvan, Madeleine Riffaud et Eloïse de la Maison

Certaines personnes choisissent de mettre en jeu leur vie pour un monde meilleur. Madeleine du haut de ces 17 ans a décidé d’entrée dans la résistance. Grâce à de telles personnes qui ont agit sur le terrain, le destin de la France a changé.

4ème de couverture
La petite Madeleine Riffaud, née en 1924, vit heureuse avec son grand-père et ses parents instituteurs. Du moins, jusqu’à ce que la Seconde Guerre mondiale n’éclate, que l’Exode ne jette la famille sur les routes et que l’adolescente, atteinte de tuberculose, soit envoyée dans un sanatorium perché dans les Alpes. Pourtant, Madeleine est bien résolue à réaliser un projet fou et nécessaire : trouver des résistants et lutter contre l’occupant.
Elle y parviendra, sous le nom de code « Rainer ». Son entrée dans la Résistance ne sera que le premier acte d’un destin exceptionnel qu’elle raconte aujourd’hui dans une première trilogie nourrie des milliers de détails d’une mémoire qui n’a rien oublié…

Mon avis
Jean-David Morvan revient avec une histoire très touchante. Il nous avait déjà charmé par sa série « Irena » qui raconte également le parcours d’une femme forte. Une personne qui a risqué sa vie pour protéger les plus faibles face à l’injustice, à la haine et la violence. Irena Sendlerowa est quelqu’un de remarquable et la bande dessinée lui rend hommage comme il se doit. Une nouvelle fois il met sa plume au service d’une femme incroyable qui a elle aussi décidé de mettre sa vie en jeux pour des valeurs importantes. Sous le pseudonyme de Rainer en hommage à Rainer Maria Rilke, elle a su montrer son courage pour combattre l’ennemi. Le scénariste aidé de Madeleine Riffaud donnent une version des plus véridiques d’une page de l’Histoire qu’il ne faut jamais oublier. On oublie souvent le courage de ces personnes a changé le destin de la France. Sans ces vrais résistants qui étaient sur le terrain pour lutter contre l’ennemi, mettant en péril leur survivance et celle de leur proche. Dominique Bertail choisit de construire le récit dans une ambiance bleutée qui convient parfaitement à l’aspect historique. En plus, son travail est d’une grande précision aussi bien dans les personnages que dans les décors. Un vrai régal pour les yeux et l’esprit que cette collaboration qui donne envie de poursuivre la suite. Une bande dessinée à mettre dans les mains des plus jeunes et des plus anciens. Et c’est un outil à utiliser pour ouvrir une discussion sur les actions en tant que guerre.

Une bande dessinée audacieuse et courageuse qui met en avant le courage d’une femme dans un mouvement de résistance.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s