Survivre au sexisme ordinaire – Analyses et techniques de 18 féministes pour le mettre K.-O. – Collectif

Il faut subir le sexisme ordinaire tout le temps. Pourquoi est-ce que cela devrait être normal? Il est possible d’agir et des féministes vont donner des conseils.

4ème de couverture
Dans la rue, au travail, en famille… les femmes font fréquemment l’objet de remarques sexistes. Difficile parfois de comprendre d’où vient le malaise, encore plus de savoir le faire sentir à son interlocuteur ou d’avoir la repartie adéquate !
Dix-huit personnalités féministes, venues d’horizons divers, s’emparent de ces « petites phrases » et proposent leur analyse ou leurs conseils pour se défendre, répliquer et lutter ainsi avec impertinence contre le sexisme ordinaire.

Mon avis
Quelle femme n’a jamais entendu des propositions sexuelles, des remarques comme t’as tes règles, s’est fait siffler dans la rue, s’est faites touché dans les transports? Des comportements tellement ordinaires d’autant plus quand on habite dans une mégapole. Et dans le cercle privée, c’est partout pareil avec des hommes qui violent, frappent, mentent, manipulent… Depuis l’affaire Metoo, on parle plus de ces faits devenues trop ordinaires. Même en donnant le nombre de victimes, les lois évoluent mais peine tellement à aboutir à quelques choses. Des actes plutôt électorales qu’à vraie porté d’évolution sociétale. Et à force d’en parler, les gens se focalisent en disant encore des femmes qui se plaignent, elles l’ont bien cherché, c’est de leur faute… Un homme viol une femme, c’est à cause d’une jupe. Ce n’est par parce que l’homme commet une agression. S’il a des troubles de l’érection, il y a pleins de moyens de se contrôler s’il y avait une volonté. Les gens écoutent assez peu le pourquoi de la réclamation. Alors commence à souffler la force du féminisme. Il faut que les femmes dans un premier temps et les hommes apprennent à se défendre et déconstruire. A travers des témoignages ces nouvelles femmes qui prennent les mots disent, clament, dénoncent, agissent… Très vite, les pages se tournent et on prend des notes. On va par la suite lire des romans, écouter des podcasts, apprendre des reparties… Par exemple, à cette phrase totalement débiles « t’as tes règles », on nous propose : « Dis-donc, je te trouve bien tendu tout à coup, tu serais pas en train de nous faire une overdose de spermatozoïdes? ». D’autres thèmes suivent concernant les blagues misogynes où l’on se moque aussi de celui qui dénonce la limite des remarques, le mansplaining, la fameuse mal-baisées, le fait de ne pas avoir d’enfant, l’hystérie… Un livre d’utilité publique pour se rendre compte de l’énormité du problème qui concerne au moins la moitié de la population. Les choses peuvent changer et c’est à chacun d’agir.

Un petit livre nécessaire, bousculant et passionnant à lire, relire et partager.

Sommaire
• C’est un truc de fille, par Eve Cambreleng
• Hé, mademoiselle !, par Alizée Vincent
• T’as des poils, c’est sale !, par Klaire fait Grr
• T’as tes règles ou quoi ?, par Élise Thiébaut
• Fais pas ta prude !, par Lauren Malka
• Laissez-moi vous aider à porter vos affaires, par Marie Kirschen
• Attends, je vais t’expliquer…, par Pauline Harmange
• Mal-baisée !, par Ovidie
• Tu dois être une panthère au lit !, par Kiyémis
• Vous, c’est sûr, vous avez l’instinct maternel, par Amandine Dhée
• On n’est pas vraiment femme avant d’être mère, par Fiona Schmidt
• Tu connais la différence entre une femme et…, par Camille et Justine
• Hystérique !, par Mathilde Larrère
• On ne peut plus prendre l’ascenseur avec une femme, par Valérie Rey-Robert
• Féminazies !, par Paul B. Preciado
• Mais qu’est-ce qu’elles veulent, à la fin ?, par Marie Sauvion
• Entre elles, les femmes sont toutes des garces, par Rebecca Amsellem
• On sait qui porte la culotte, par Élodie Shanta.

2 réflexions sur “Survivre au sexisme ordinaire – Analyses et techniques de 18 féministes pour le mettre K.-O. – Collectif

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s