La main droite de Lucifer – Tome 2 – Naoki Serizawa

Ce n’est pas parce que le chirurgien est hospitalisé que le lieu de soin soit fermé. Yû Katsumi va prendre la relève et il aidera tous ceux qui franchiront les portes. Sera t’il à la hauteur de son prédécesseur?

4ème de couverture
Suspense, baston et bistouris, un cocktail explosif pour un seinen d’action à la jusqu’à ce que la mort nous sépare

Quand Katsumi Yu rentre de trois années passées en Afrique dans une ONG, c’est un médecin qui a rompu son serment d’Hypocrate : acculé par la guérilla locale, il a été contraint de tuer pour ne pas l’être. Depuis son retour au Japon, il n’est plus qu’un marginal au bras droit tatoué à l’image de Lucifer qui passe ses journées à boire, taraudé par le remords.
Après une nuit particulièrement agitée, il se réveille dans la clinique du Dr Minamoto, un établissement un peu particulier qui soigne les sans- abris et les pauvres… mais aussi, pour financer le reste, un nombre non négligeable de membres de la mafia. Le jeune médecin a beau s’être juré de ne plus pratiquer, il va s’avérer délicat de leur refuser son aide.

Mon avis
Ce nouveau tome se dévore d’une traite. Yû Katsumi a retrouvé l’homme qui a donné sens à sa vocation. Pour ça, il mérite d’aller au-delà de ces mauvaises actions pour aider tous ces qui n’ont pas les moyens d’être soigné. Très vite, il va être dans le bain du quotidien avec les habitants du quartier. Lui qui n’avait pas de pied à terre commence à trouver ses marques. Et face à un cas particulier, il ne laisse pas tomber. Sauver les gens fait vraiment parti de son identité. Comment ne pas tomber sous le charme de cet médecin blessé par la vie qui va tout faire pour s’améliorer? Son savoir, il le met à disposition de tout le monde qu’importe son statut social ou ses revenus. Naoki Serizawa montre l’importance de soigner l’humain aussi bien sur l’aspect physique que psychique. Ainsi on découvre pourquoi un homme tombe dans l’amnésie et l’alcoolisme. Les yakuzas ont un vrai code d’honneur et remplacent parfois les services publiques. On n’est loin de l’aspect glamour médical comme « Good Doctor ». Est-ce plus proche de la réalité? En tout cas, on n’a jamais le temps de s’ennuyer entre les actions et la recherche sur la psychologie des personnages. Chacun peut s’améliorer et aider les autres simplement. Aucun doute que la série de 6 tomes va se lire à toute vitesse avec l’envie d’avoir une fin en apothéose.

Un manga d’enfer à dévorer avec de la santé, des Hommes et de l’humanité. Que demander de plus?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s