Bettie Hunter – Aurélien Ducoudray, Marc Lechuga et Delf

Pour vivre, il faut faire des choix qui ne sont pas toujours évidents. Bettie est prête à tout affronter jusqu’à une certaine limite. Pourra t’elle changer la donne?

Bettie sait qu’elle n’a pas le choix pour vivre. Avec sa combinaison rose autonettoyante, des protèges coudes et genoux ainsi qu’un masque pour respirer elle est prête pour sa mission. Affronter un lombricus Stockus n’a rien de spécialement d’effrayant. L’animal n’a aucun secret pour elle vu qu’elle l’a étudié sous toutes ces coutures. Surtout qu’il faut libérer juste une personne recherchée dans son espace de stockage de nourriture. N’est pas chasseuse de prime qui veut non plus mais l’aventure ne lui fait jamais peur. Même quand un monstre exsude sur tous les murs de son appartement pour régler un ancien conflit. Heureusement que le robot qui lui tient compagnie apprécie le rangement car il a de quoi faire. Le 28 du mois une cliente arrive, la première du mois, comme quoi il n’est jamais trop tard. « Je m’appelle Thalya Skraalgard et je veux que vous retrouviez ma soeur ». Lydia a toujours tendu les bras à tous ceux qui en avaient besoin et se spécialise dans les premiers soins en zone de guerre. Sans aucun doute elle est partie sur la planète Minaria Prime pour intervenir sur un début d’épidémie de fièvre hémorragique. Depuis 15 jours, personne n’a de ses nouvelles. Pour de l’argent, dont Bettie a cruellement besoin, elle est prête à tout accepter. Même devoir faire face aux violentes réactions face à sa condition humaine. Les vrais terriens étaient responsables de tellement de guerres et de conflits. Sur place, les choses montrent une autre façade que celle de l’humanitaire. L’exploitation et le profit restent de mise et notre chasseuse de tête va mettre les pieds dans le plat. Elle ne peut pas laisser faire ces actes de tortures. Comment tolérer ce génocide sans rien faire? Pourquoi laisse t’on faire cela? Qui finance ces actes? Et surtout pourra t’elle vraiment s’en sortir vivante?

Marc Lechuga n’hésite pas à nous mettre des références au monde de la science-fiction pour planter son histoire. On peut y voir des clins d’oeil « Beetlejuice », « Star wars », « Le 5ème élément »… Sans oublier de citer Axolotl comme planète qui est vraiment un animal singulier qui a entre autre la capacité de faire repousser tous ces organes. Il faut dire qu’entre les extraterrestres, les robots, les faux humains, les humanoïdes ont à le droit à un panel très riche et original. Le dessinateur prend le temps de nous plonger dans un autre univers, à une autre époque. Aurélien Ducoudray pose même un bilan des actions passées du côté des humains qui n’a rien de très glorieux. Pourquoi devrait-il l’être? Par conséquent, notre héroïne orpheline a un grand nombre de personnes qui la déteste. En plus, Bettie n’a jamais mis les pieds sur Terre. Voilà une injustice qui peut facilement se transposer dans notre société actuelle. Le racisme se base sur des archétypes d’une autre époque déjà biaisés pour des intérêts économique, territoriale, géopolitique… D’autant plus que la demoiselle est une jolie blonde, à la coupe tendance avec les côtés rasés par contre, assez intelligente. Sa race l’oblige à prendre le métier qui lui sera le moins discriminatoire et qui lui rapportera de l’argent. Alors sa thèse deviendra un atout qui se révélera indispensable. D’ailleurs, des extraits nous sont présentés avec beaucoup d’ingéniosité. Ainsi le lecteur peut mieux comprendre à qui il a affaire. On s’attache à se personnage qui en a dans la culotte. Elle met ces ovaires sur la table et elle fonce avec bon coeur et éthique. Le rythme est soutenu sans jamais nous ennuyer. Même les flashbacks tombent toujours au juste moment. On a hâte de la retrouver pour la suite avec son robot famille, Harvey. Le scénariste a mis assez d’éléments pour titiller la curiosité. Va t’on arriver à avoir notre happy end avec des humains qui font des choses positives? La suite nous le dira.

Une héroïne comme on les aime avec de l’intelligence et de la beauté qui ne se laisse faire par personne.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s