Ne m’oublie pas – Alix Garin

Est-il facile d’accepter sa vieillesse? Et celle des êtres qui nous sont chers? Pourquoi ne pas essayer de créer de nouveaux souvenirs communs?

4ème de couverture
La grand-mère de Clémence souffre de la maladie d’Alzheimer. Face à son désespoir, elle prend la décision de l’enlever de la maison de retraite et de prendre la route en quête de l’hypothétique maison d’enfance de sa mamie.

Une fuite, une quête, un égarement, l’occasion de se retrouver ? À moins que ce ne soit plutôt des adieux…

Mon avis
Alix Garin a fait le choix d’aborder un sujet très sensible : la vieillesse. Malgré que la plupart des humains doivent passer par cette étape de la vie, c’est effrayant. Entre la peur de la maladie d’Alzheimer et celle liée à la perte d’autonomie, le temps qui s’écoule à de quoi faire réfléchir sur soi et ceux qui nous entoure. Comment accompagner ses parents, ses grand-parents, ses tantes, ses oncles vers leur changement de vie? Et comment cela va se passer pour soi? Peut-on garder une éternelle jeunesse? Clémence voyant sa grand-mère de plus en plus perdue et le fait qu’on la mette sous camisole chimique lui a provoqué un déclic. Toutes les deux ont pris la route pour remonter le temps et permettre à sa mamie de retrouver ce qu’elle cherchait : un bon de son passé. Une quête qui bien entendu est allée plus loin puisque notre jeune femme s’est trouvée en chemin. Comment trouver son identité? faire sa place? accepter son homosexualité? Les souvenirs des unes et des autres se mélangent pour mieux toucher la corde sensible car chacun peut s’y reconnaître. La vie est remplie de questions qui nous permettent d’avancer, de stagner, de reculer. Impossible de prévoir tout ce qui va arriver alors les sourires s’entremêlent au goût salé des larmes. La dessinatrice aborde tout cela avec beaucoup de délicatesse, de douceur et de bienveillance. Son dessin et ses couleurs y contribuent grandement. Ils prennent le lecteur par la main et le guide doucement au coeur d’un récit troublant et touchant.

Une bande dessinée audacieuse qui ne peut laisser personne insensible car chacun de nous voit le temps qui passe avec ces ravages.

2 réflexions sur “Ne m’oublie pas – Alix Garin

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s