Destins parallèles – Tome 1 – Lui – Daisuke Imai

L’expression « L’amour a ses raisons que la raison ignore » s’applique à Yukichi. Seulement ce sentiment est bien trompeur et amène à faire des choix regrettables. Peut-il par conséquent changer la donne maintenant ?

4ème de couverture
Vivez une expérience unique à la croisée des destins !
Une même histoire racontée dans deux séries parallèles selon le point de vue de chaque personnage !

Dans la magnifique ville de Kyôto, une histoire d’amour naît entre deux étudiants suite à l’achat d’un simple miroir.
Yukichi est un jeune intello un peu coincé qui est plus à l’aise avec les chiffres qu’avec le sexe opposé.
Chihiro est une jeune femme qui manque cruellement de confiance en elle.
Le destin va les rapprocher de la manière la plus inattendue !

Mon avis
Daisuke Imai a fait un choix pour son manga un peu risqué, même si pas trop original. A chaque tome, il va proposer le point de vue de ces deux personnages qui se croisent pour un jour se retrouver. Yukichi n’a pas trop de chose pour lui. Il a été dans une faculté assez médiocre pour suivre une fille dont il est tombé amoureux. Mais elle, n’en a rien à faire. Elle veut juste le garder sous le coude au besoin, c’est utile un pigeon. Elle cligne des yeux et il fait tout ce qu’elle désire. Quand le rideau tombe sur la duplicité de cette fille, il prend une décision. Il décide montrer son mécontentement à tous ceux qu’il juge inférieur à lui. Les amis de toute façon, c’est surfait. Son quotidien vient à changer avec la rencontre de Chihiro. Se met ainsi en place un triangle amoureux qui va bien finir pour notre héros qui va faire face à ces sentiments. La raison et le cœur échangent parfois et fond des constats. Nous n’en sommes pas encore là car le premier tome installe l’histoire, les personnages, le contexte et le début d’intrigue. On perçoit une suite avec un gentil happy end à la fin sans prévoir de surprenants rebondissements. Le rythme assez lent n’incite pas spécialement à aller plus loin. Il manque un petit quelque chose pour apprécier le « héros » trop ordinaire. L’avenir me dira si j’ai eu tort ou pas.

Un manga sur l’amour adolescent et la manipulation féminine. Le monde des hommes se fait diriger par leur pénis, il ne faut pas s’attendre à ce qu’on les plaigne après. 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s