Quand le lion a besoin d’un bain – Susanna Léonard Hill et Daniel Wiseman

Se laver, c’est vraiment quelque chose de très désagréable. Mais il faut bien passer par là par moment. Un enfant va tout faire pour nettoyer son ami le lion.

A force de s’amuser partout et tout le temps. Le pellage du lion est rempli de brindilles en tout genre sans parler de cette odeur de fauve qui émane de lui. Son ami sait très bien qu’il va falloir prendre un bain pour remettre tout ça au propre. Sans surprise, l’animal refuse cela. Il s’aime bien comme il est. Ce qui relie le lion au chat est leur capacité d’aimer jouer. Alors il va falloir lui tendre un piège afin qu’il saute volontairement dans la baignoire. Après quelques tentatives infructueuses il arrive à l’amener au lieu en question. Quel soulagement, maintenant il est tout beau et sent tout bon. Mais pour combien de temps?

Susanna Léonard Hill trouve une façon très élégante d’inciter les enfants à ce laver. Bien souvent, dans la période de vie d’un enfant, il y a les moments où ils refusent les bains et/ou les douches. Ils s’aiment bien avec leur odeur, leurs nœuds dans les cheveux… Les convaincre du bien fondé de votre démarche est une gageure. Il faut ruser pour aboutir à un résultat. Dans l’histoire l’enfant est interprété par le lion et l’adulte par l’enfant. Ainsi leur regard change de position. Un livre qui les fera peut-être réfléchir à vous écouter mais cela uniquement dans une courte période. Le naturel revient toujours au gallot. Daniel Wiseman avec son graphisme va à l’essentiel ce qui correspond très bien au récit. Le lion est vraiment adorable avec ces formes arrondies et les couleurs chaleureuses comme le montre la couverture. Le dessinateur a rajouter des frisotis dans la crinière ce qui le rend plus charmant et drôle. En plus, il est mignon et joueur, on pourrait presque le prendre pour un chat, tellement il est docile à sa façon. On peut comprendre pour l’intérêt de l’histoire de mieux prendre un animal qui impose le respect qu’un simple animal de compagnie. Si on arrive à dompter un lion, on peut le faire avec un enfant. Une façon ludique de montrer que le petit est fort tout en étant gentil et qu’il peut coopérer s’il le veut. Aucun doute que les enfants à partir de 2 ans/ 2 ans et demi vont rigoler de cette aventure.

Un petit cadeau idéal à offrir aux parents qui ont un petit récalcitrant à prendre un bain.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s