Le livre qui fuit – Roland Fuentès et Amandine Laprun

Quand on a reçu un cadeau précieux, on fait tout pour y faire attention. Timéo voudrait bien mais il ne sait pas comment faire. Va t’il trouver la solution?

Dans la famille de Timéo, on se transmet un livre de génération en génération. Ce n’est pas n’importe quel ouvrage puisque c’est « Le Secret des mots d’amour ». Grâce à ce livre papi a pu écrire une poésie qui a conquis le coeur de mamie de même pour son père qui a séduit sa mère. Et maintenant, il a ce cadeau précieux entre les mains et cela le ravit vraiment. Cela tombe bien car il est amoureux de Juliette et il ne sait pas comment lui déclarer sa flamme. Maintenant, il va pouvoir le faire et il a de grande chance d’avoir un retour positif. Toutefois, un évènement va tout remettre en cause. Le livre vient de perdre une lettre puis le débit de perte n’arrête pas d’augmenter. Que faire?? Vite, il contacte la clinique des livres malades. Le diagnostic reste difficile à poser même le plus expert des médecins. Dans la salle d’attente, le jeune garçon va réfléchir avec son ami. Qu’est-ce qui a pu récemment contrarié le livre?

Les livres qui parlent du pouvoir des livres ont quelques choses de particulier. C’est une façon de rendre hommage aux l’influence des livres que l’on soit enfant ou que l’on soit adulte sur notre vie, notre imaginaire, nos connaissances… Notre héros malgré son jeune âge va tout faire pour protéger un bien précieux qui se transmet et veut l’utiliser pour écrire une poésie à son amoureuse. Il n’est nullement évoqué les possibilités infinies de l’internet. On se concentre uniquement sur le livre et sur le fait qu’entre ces lignes se trouvent la solution pour conquérir le coeur des filles. L’ouvrage se transmet de génération en génération mais qu’à des garçons. Et oui, on reste à une époque où c’est encore aux garçons de faire le premier pas et la fille d’être lascive et d’attendre qu’on la sélectionne comme un fruit sur un étal. Dommage que l’on ne parle pas que le livre a pu être utilisé aussi par mamie ou maman pour confirmer leur amour réciproque. La séduction et le choix d’une partenaire restent un truc de garçon. On regrette que l’approche n’a pas été un peu plus ouverte et moins dans le conventionnel d’une autre époque. Sinon, le sujet principal avec l’imaginaire que des lettres puissent fuir d’un ouvrage et que l’on peut le soigner sont mignonnes. Le livre n’est pas un simple produit physique qui s’achète, se donne, se stocke, se jette… Il a une vie en lui même et par conséquent, demande de l’attention. Le côté comique est apporté par l’erreur commise par un adulte. Comment a t’il pu faire une faute d’orthographe? Par contre, pour la voir, il faut connaître les règles. Par conséquent, c’est important d’apprendre les règles apprises à l’école. Il ne faut oublier que le public cible est en CE1/CE2/CM1 dont en période d’apprentissage des basiques. L’avantage, c’est que si ce tome plaît, il en existe toute une série avec Timéo. Un premier pas vers l’addiction même si cela changera en grandissant.

Un adorable petit livre pour inciter à lire, prendre plaisir, faire attention et partager aux plus jeunes.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s