Les Vermeilles – Camille Jourdy

Que diriez-vous de faire un incroyable voyage? Pour cela, il suffit de suivre des lutins car à partir de là, votre vision du monde peut changer. Prêt à vous lancer?

Jo adore sa liberté et n’hésite jamais à laisser en plan sa famille pour gambader dans la nature. D’ailleurs, une de ces journée va lui réserver une surprise de taille. Elle va découvrir un couple de lutins entrain de se disputer. Trop improbable pour ne pas être vraie. Alors la jeune fille tente de lancer une discussion avec ces deux être extraordinaires. Les réponses à ces mille et unes questions ne se feront pas comme elle l’entend. Qu’importe, en les suivant à travers un tunnel, elle arrive dans un autre monde où on voit des cyclopes, des renards, des chats, des crocodiles… qui marchent sur deux pattes et parle la même langue. Quelque chose d’important s’organise et quoi que ce soit, il faut en être. Heureusement que la gamine a de la ressource et le contact facile ce qui permet de sympathiser avec Nouk. Une soirée est organisée dans le château où sont enfermés leurs amis. Tous ensemble, ils vont tenter de les libérer. Bien entendu, les choses ne se déroulent pas bien. Mais voilà, quand on est ensemble et que l’on veut lutter pour la bonne cause, on se fait des amis fidèles qui sont là les uns pour les autres.

23

Très vite l’image d’une petite fille qui passe dans un tunnel n’est pas sans rappeler « Alice aux pays des merveilles ». Aucun doute que Camille Jourdy a voulu faire un magnifique clin d’oeil à ce monde merveilleux à qui elle rend magnifiquement hommage. Pour un premier essai dans la bande dessinée jeunesse, cela s’annonce très concluant. On était déjà bien emporté dans la trilogie « Rosalie Blum » avec la complexité des relations de famille et de l’amitié. L’aspect psychologique des personnages est très travaillé et personne n’est oublié. En effet, quand l’adversité arrive, les liens se renforcent. On découvre à la fois les traitres mais surtout ceux sur lesquels on peut compter. Des leçons de vie que l’on voit à travers des clins d’oeil à Peter Pan, Boucle d’or et les trois ours, Robin des bois… Des références que peuvent avoir certains enfants lecteurs ou qui écoutaient les histoires qu’on leur racontait. Au niveau graphique, l’innocence se ressent tout de suite et on plonge dedans à ravir. Que cela soit petit ou grand, on admire ces pastels qui transportent dans un autre monde pas si courant à voir.

Un parcours d’apprentissage fantasque à lire en famille.

86

14 réflexions sur “Les Vermeilles – Camille Jourdy

      • Ouille, elle a encore le temps ! Août est le mois du gros câlins, elle m’en fait plein, elle me suit partout et m’accapare à fond 😆 Elle a compris que j’étais une bonne pâte 🙂

      • et puis elle n’a pas pu profiter de toi autant qu’elle voulait avec toutes ces règles. Des bons moments qui te feront des bons souvenirs car assez vite elle te dira « tu me saoules tata »… 6 neveux et nièces et 1 filleuL….

      • Lors du confinement 1er, elle n’avait que 2 mois, je ne chipotais pas autour, c’est trop fragile, j’attends toujours les 6 mois pour commencer à les promener et à jouer avec eux. Je l’ai promenée de nombreuses fois durant juillet-août !! J’en aurais sans doute profité plus sans la covid, mais je ne vais pas cracher sur tout ce que j’ai pu faire tout de même, malgré ce putain de virus de mes deux couilles (que je n’ai pas).

        Oui, jusque 10 ans ça peut encore aller, après, ils nous envoient bouler :/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s