L’imagier de la ville – P’tit garçon – Nathalie Bélineau et Alexis Nesme

Quand on est petit, la ville peut paraître effrayante et incroyable à la fois. Pourquoi ne pas leur faire voir la richesse de l’espace naturel? Et de mettre des mots sur les objets?

P’tit garçon découvre la ville. Et il faut dire qu’il a pleins de choses à voir. Pour que la ville reste propre, de nombreux acteurs permettent cela comme les éboueurs avec les camions poubelles, les balayeuses, un camions à jet… Et quand il y un plein à faire, direction la station service avec ces pompes à essence, un pompiste, des bouteilles de gaz… C’est du bureau de Poste que le facteur Mathéo va faire sa tournée, il peut la faire aussi bien en voiture qu’en vélo. L’hôpital est un lieu aussi avec de nombreux passages avec les ambulances, les docteurs, les secouristes… Dans un autre registre, dans un commissariat de police, on y rencontre aussi bien des policières que des voleurs. Bastien passe souvent par la gare, on peut y voir un wagon, une locomotive, des valises, une horloge… Dans la caserne, l’action ne manque jamais, il faut toujours être prêt à partir avec le camion de pompiers, une rampe, une sirène… Et la ville peut changer de visage grâce aux chantiers où l’on trouve beaucoup de machines comme un camion-toupie, une grue ou une tractopelle.

Quand on a 2/3 ans, le monde devient grand et il y en a des choses à voir. Rien de tel qu’un petit livre pour mettre des mots sur des choses qu’il va voir. A un moment où à un autre, il ira à la Poste, à l’hôpital ou dans un garage. Sinon dans la rue, il verra sans aucun doute des machines des nettoyeurs de la ville, des pompiers ou des policiers. Les thématiques proposées sont parfaitement choisi et en adéquation avec le public cible. Il y a un effort qui a été fait pour ne pas faire que les métiers soient masculins. On voit une factrice, une guichetière, une doctoresse, une secouriste et une policière. C’est un petit pas pour faire évoluer les mentalités des plus petits. Espérons que par la suite on verra des femmes sur des chantiers, chez les pompiers ou garagistes. Elles n’ont pas comme seules compétences de faire de l’accueil, du secrétariat ou du médical. Sinon en point négatif, les personnages tous ronds sont presque uniquement blanc et jeune. Il faudrait mettre un peu plus de diversité à l’image de la réalité. L’ouvrage avec des pages épaisses est idéal pour les petits et risquent peu les chocs.

Un petit livre qui favorise l’interaction entre petits et grands pour mieux appréhender le monde.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s