Une aventure avec Peter Pan – Katherine Pancol et Lespeli

Peter Pan a enchanté petits et grands. Katherine Pancol va simplifier l’histoire afin d’en donner un avant goût. Que diriez-vous de prendre de la hauteur?

Enzo et Paloma s’ennuient et ne savent pas comment s’occuper. « Prenons un livre, on ne s’ennuie jamais quand on lit! » En compagnie de leur chien, Pipo, les trois amis ouvrent « Peter Pan » de James Matthew Barrie. Ainsi par magie, les voilà plonger dans un lieu étrange, entouré d’eau. « Tic tac, tic tac, TIC TAC! » Un bruit étrange par rapport à où ils sont. C’est alors qu’arrive Peter Plan dans un nuage de poudre et d’étincelles. Il explique que cela est issu d’un crocodile qui a mangé une horloge. Grâce à la fée clochette, le petit groupe s’envole et admire la beauté du monde. Mais Pipo voit un os sur le navire du capitaine crochet et ne peut s’empêcher d’aller le chercher. Seulement l’horrible bonhomme l’attrape. Pas le choix d’aller chercher son pire ennemi pour s’en sortir. Grâce à un peu de poivre, le crocodile est libéré de ce bruit qui le rendait fou. Pour les remercier, il va faire un délicieux goûter de son pire ennemi. Ainsi tout se fini bien pour tout le monde, où presque.

Katherine Pancol travaille depuis un moment sur cette collection de faire découvrir les classiques aux jeunes lecteurs. En effet, James Matthew Barrie a écrit son histoire pour des enfants. Est-ce que des petits de 10/11 ans se laisserait prendre dans l’univers d’un roman de 1911? J’en doute. Ce livre est un bon milieu comme les nombreuses adaptations cinématographiques. L’auteure trouve les mots justes pour y mettre de la beauté et du merveilleux. Un travail qui est sublimé par le graphisme de Lespeli. Elle apporte beaucoup de douceur, de poétique et de joyeux. Les couleurs sont festives et pleines de dynamisme. Les pages se tournent simplement et avec plaisir. Pour amplifier la satisfaction de se réjouir les yeux, il faut trouver à chaque double page un petit pingouin. Une autre façon de donner l’intérêt à l’objet livre.

Un joli petit ouvrage pour mettre le merveilleux à disposition des plus jeunes.

32 réflexions sur “Une aventure avec Peter Pan – Katherine Pancol et Lespeli

      • Ah oui, le film, ça fait tellement longtemps que je l’ai vu que je ne m’en souvenais plus, alors que le Disney reste dans ma mémoire, même si je ne me souviens plus de l’histoire, mais du capitaine Crochet 😉

      • Je n’ai jamais vu ni Sisi ni 7ème compagnie ni Le père Noël est une ordure et pourtant c’est souvent repassé. Je suis rebelle je crois. Et en plus, je ne les ai jamais vu.
        C’est quoi les films cultes belges qui repassent?

      • Sissi, tu peux oublier, mais la 7ème compagnie et le père Noël, c’est génial ! Je les connais pas coeur, dialogues compris ! mdr

        On a peu de films cultes, ce sont des films français qui repassent…

      • Avant mes 70 ans, je regarderai la 7ème compagnie et le père Noël.
        Je suis allée voir au théâtre le père Noêl, cela compte?
        Pas de films cultes belges… dans le monde d’avant d’avant j’adorais voir des films belges avec cet univers absurdes.

      • Oui, la pièce compte, sauf que c’est un peu différent du film 🙂

        Je n’ai pas encore vu « intouchables », je dois être la seule et pourtant, j’aimerais voir ce film !!

        Le pays part en couilles, il ne nous reste plus rien ou alors, on ne sait pas se mettre en valeur :/

      • Comme je n’ai pas vu le film je ne peux pas juger des différence et je n’ai pas envie de le savoir. Quand j’aurais Alzaheimer cela changera peut-être:)
        C’est chouette Intouchables, cela touche la corde sensible. Est-ce que cela change le regard sur le handicap et le racisme? J’en doute quand même.
        Tiens sur Arte cette semaine il y a un film franco-belge au poste!. Je vais le regarder en hommage à ton pays. Et il y a dedans le plus français des acteurs belges Benoît Poolvorde.

      • Hélas, RIEN ne changera le regard sur la différence et le racisme, ceux qui sont sans haine pour les autres ne changeront pas, puisque de toute façon, ils se comportent correctement (sont tolérants). Ceux qui sont racistes à fond ne changeront jamais, ça leur ferait mal… :/ Les « entre les deux » auront de l’empathie pour les personnages, ils changeront peut-être de regard, apprendront la tolérance ou alors, cela restera limité au film…

        Poolvorde, c’est un cas ! mdr

      • Est-ce que le cinéma ne peut pas être un support pédagogique? Et permettre l’échange?
        Je suis utopique. Merde…
        Tu ne défends même pas les acteurs belges? zut…

      • Si, tu peux échanger, mais je sais (pour l’avoir vécu) que tu as bien du mal à changer la mauvaise vision de certaines personnes sur les autres… Parfois, ce n’est pas du racisme pur, juste de la bêtise, des idées ancrées depuis longtemps, des partis pris, le fait qu’il est plus facile de mettre tout sur le dos des autres…

        Il est des gens avec qui je ne discute plus, c’est user sa salive pour rien :/

        Je pense que j’ai perdu mon utopie ! 😦

        Je te le dis, les Belges ne savent pas mettre en valeur leur patrimoine, quel qu’il soit…. 😥 Moi compris !

      • pourtant la Belgique a de belles choses à proposer. C’est un pays où j’y suis revenue plusieurs fois. Je suis même aller sur une plage de l’autre côté de la frontière qui parle une autre langue. Bon on m’a snobé mais ce n’est pas grave. J’ai profité du lieu 🙂

      • Tu es allée à la Vlaamse Kust !! Oui, ils ne veulent plus qu’on parle de la Côte Belge, elle est flamand, donc… :/ Qu’ils se la gardent, moi, je vais à la côte d’opale et personne ne me snobe 😆

        On est un petit pays et certains veulent encore nous couper en deux !

      • C’était belge ??? Je débarque… j’ai vu ce film dernièrement, alors que tout le monde l’avait vu et m’en vantait les bonnes impressions, même mes parents l’avaient vu au ciné, c’est te dire mon retard !!!!

      • La famille Bélier est classé comme un film belge. François Damien est né à Uccle, cela a du changé. Mais si on compte tous les films avec François Damien et Poolvorde cela va en rajouter… Alors heureuse??
        Un film avec une famille de sourd c’est assez rare pour être souligné.

      • Oui, Damiens est belge et je détestais son personnage de François l’Embrouille quand il faisait des caméras cachées, mais dans la famille Bélier, je l’ai bien aimé 🙂

        C’est vrai qu’il y a aussi les films des frères Dardenne, toujours engagés et tous ceux de Poelvoorde, même s’il a tourné souvent pour des réalisateurs français.

        Heureuse !

      • Je suis très heureuse que tu rendes hommages à des comédiens de par chez toi.
        J’aime bien François Damien, je le trouve droit et franc. Mais je n’aime pas les caméras cachées car j’aime pas que l’on humilie les gens pour faire les autres.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s