La bande à Julio – Tome 1 – Prêts pour el dia de los muertos? – Tony Emeriau et Mickaël Roux

C’est un grand jour et Julio est tout excité. D’ailleurs, pour aider un ami, il fonce tête baissée. Ensemble, ils vont retrouver Abelito.

Aujourd’hui c’est un jour très spécial car on fête les morts. Julio saute de son lit avec un enthousiasme débordant ce qui lui fait dévorer son petit déjeuner avec un entrain phénoménal. Il a fait le plein d’énergie et de bonne humeur pour toute la journée. Dans son élan à courir dans les rues de la ville, il vient à percuter un de ces ami, le petit squelette, Pablito. Il est chamboulé car son chat, Abelito a disparu. Il a besoin de lui absolument de son aide pour le grand spectacle de ce soir. Ni une, ni deux, il propose de l’aider et de partir en quête du félin quoi qu’il en coûte. Et pour trouver une piste, rien de tel qu’un chien comme Fernando qui possède un flair hors du commun. Le souci c’est qu’il apprécie beaucoup croquer des morceaux d’os de Pablito. Mais malgré quelques peurs, ils vont vite devenir amis et Fernando deviendra une fidèle et rapide monture. Ensemble, ils affrontent une bande d’affreux jojos aussi bêtes que méchants. Grâce à leur courage un nouvel ami les rejoint dans leur aventure et les méchants repartent vaincus, honteux. Et quand, ils voudront une revanche, ils en auront encore pour leur argent. Par chance, cette nouvelle connaissance les guide jusqu’au petit matou et à une charmante demoiselle. Certains principes vont alors changer à cause la jeune demoiselle qui ne rend pas les garçons insensibles. Mais tout finira bien, rassurez-vous. La fête pourra bien se passer.

Comment ne pas tomber sous le charme de cette bande dessinée dès la couverture ? Le petit luchadores au slip rouge , au masque avec une tête de mort et avec une cape bicolore est des plus adorables. Surtout avec son regard déterminé et des amis en or, prêt à tout ensemble. On sait tout de suite qu’une aventure loufoque et attendrissante nous attend. Et quand on découvre les premières pages, l’univers graphique reste fidèle à la couverture avec de nombreuses petites cases avec des dessins énergiques et des couleurs dynamiques. L’esprit de la fête mexicaine des morts se montre avec sa dose de bonne humeur, de partage, d’amour et surtout d’amitié. Alors rien d’inquiétant à voir des squelettes qui se baladent ou discuter avec des fantômes. C’est une approche culturelle originale et singulière à proposer pour le jeune public. En plus, tout le monde cultive le vivre ensemble, que l’on soit mort ou vivant, petit ou gros, jeune ou vieux, avec des os ou un costume. Un point plutôt positif qui renforce les points positifs de cette ouvrage. Ces rencontres improbables donnent à l’ensemble une joie de vivre touchante avec une bonne dose d’humour. On apprécie chaque instant passé avec cette bande hors du commun comme tout à chacun aimerait avoir. Une première rencontre qui donne envie de les retrouver pour passer un nouveau bon moment.

Un travail cohérent et pétillant qui donne le sourire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s