Hubert Reeves nous explique – Tome 1 – La biodiversité – Hubert Reeves Daniel Casanave et Nelly Boutinot

L’astrophysicien Hubert Reeves s’intéresse à bien plus que les étoiles. L’environnement et plus spécifiquement la biodiversité lui tient vraiment à cœur. Que diriez-vous de l’accompagner pour en comprendre plus?

Hubert Reeves poursuit son travail de vulgarisation scientifique en allant au-delà de son domaine spécifique de compétence. Après son ouvrage sur l’Univers dans la collection La petite bédéthèque des Savoirs, il s’attaque à une trilogie thématique autour de l’environnement. Un sujet qui tient vraiment à cœur du président d’honneur de l’association Humanité et Biodiversité après 15 années de direction de l’entité. Rien d’étonnant qu’il arrive avec sourire, calme et pédagogie à aborder la thématique sans que cela fasse fuir les plus réticents et les plus septiques.

Cette bande dessinée s’adresse principalement aux plus jeunes à partir de 10 ans. Il faut savoir lire et être curieux. Daniel Casanave met en scène Hubert Reeves avec quelques enfants pour une ballade en Auvergne en minibus, près de Millau. Il va montrer que la biodiversité est partout dans tout ce qui nous entoure. Car pour faire du béton ou du métal, il faut des éléments naturels tout comme pour la création de médicament. La nature est partout et chaque chose à une utilité.

Par exemple, le moustique qui vous pique. On ne l’aime pas trop et on se pose la question à quoi il sert. Et bien tout simplement, c’est un délicieux repas pour de nombreux oiseaux ou batraciens. Quand un élément de la chaîne se met à changer, tout un équilibre vacille. Deux exemples nous sont donnés pour illustrer un déséquilibre avec une augmentation de cerf et une baisse de présence des loutres des iles Aléoutiennes. L’un est dû au fait que l’on a tué l’ensemble des loups gris et l’autre à la surpêche. L’équilibre peut revenir si l’on rétabli les choses. Là, cela devient une question politique et ce côté pratique n’a pas été abordé (éventuellement trop complexe pour le lectorat).

Hubert Reeves va aborder aussi le sujet sensible des animaux exogènes : coccinelles chinoises, écrevisses des Etats-Unis, frelons asiatiques… On constate une augmentation de ces animaux et les dégâts que la plupart occasionnent restent assez importants. La race la plus forte va dominer les autres. Mais la majorité de ces derniers tuent les larves de ces concurrents sans avoir les mêmes avantages. Comment faire face à ces animaux ? Pour l’instant, les solutions pour les maîtriser restent encore à l’étude. Le scientifique montre qu’il est possible de penser de façon global pour mieux vivre ensemble. La ville de New-York protège de la nature à proximité afin d’avoir de l’eau potable. Tout un panel d’exemples et de contre-exemples présentés avec beaucoup d’intelligence et d’accessibilité. Le tout enrobé par le magnifique travail graphique de Daniel Casanave qui contribue la compréhension et sa bienveillance.

Une belle mise en bouche sur la biodiversité dans tous ces aspects. Il ni a aucun doute que les chers petites têtes blondes seront sensibles à ce récit tout en souhaitant en savoir plus.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s