Arte – Tome 11 – Kei Ohkubo

Arte souhaite vraiment que son portrait soit parfait. Toutefois, elle doit en savoir plus sur son modèle et ne sait comment faire. Qui pourrait l’aider?

Il faut que le portrait qu’elle va réaliser sublime son modèle. Mais pour y arriver, il faut qu’Arte arrive à avoir plus d’informations sur dame Irène. Et on ne peut pas dire qu’elle dise beaucoup de choses. Comment faire pour la convaincre d’ouvrir son coeur? Son amie la courtisane doit bien avoir le réponse à cette question. Le conseil est de bonne augure, si tu veux que quelqu’un s’ouvre à toi, fais le déjà en gage de bonne volonté. Puis, en parallèle, elle peut rester dans sa bibliothèque pour trouver des informations sur cette éminente personne et sa famille. Une fois les données suffisantes, direction le boulot. D’ailleurs, très vite, notre artiste va passer la soirée avec la jeune fille en question. Les confidences vont aller bon train jusqu’à avoir la révélation artistique. Et surtout, elles ont pu parler d’amour à coeur ouvert et de sacrifices qu’il faut faire pour ça. Est-ce que la relation avec Léo va changer?

Kei Ohkubo a su rebondir pour proposer une nouvelle histoire. Ainsi d’un côté, on découvre la véritable histoire de la jeune fille et pourquoi on la suit. C’est difficile d’être une descendante d’un pays riche où tous les coups bas sont possibles pour prendre le pouvoir. Le fait d’avoir le statut de femme n’aide pas, bien au contraire. Même si Irène est jeune, son passé lui a permis de s’endurcir et de se préparer aux traitrises. Il n’est pas facile de se sentir libre. Arte, elle aussi, possède un statut assez singulier, puisqu’elle est une femme dans un milieu d’hommes. Faire sa place est difficile même si on lui reconnaît des talents. Bien qu’elle a été avant d’une caste aisée, il n’en reste rien quand on est une femme. Il faut se marier, entrer dans les ordres ou se prostituer. Le pouvoir doit rester entre les mains des hommes et font tout pour que rien ne change. Nos héroïnes sont fortes, téméraires et courageuses. Qu’il est bien de faire croire que cela peut suffire à faire changer les esprits. Cela reste un message d’optimisme car même en 2021, les inégalités homme/femme sont légions que cela soit pour le salaire, la cuisine, la gestion des enfants… L’amour revient sur le devant de la scène où Arte avoue à Irène être amoureuse de son maître, Léo. Où est le jeune garçon de son âge avec qui elle avait sympathisé? J’espère que l’on ne va pas voir encore une énième fois un couple avec une mineure et un gars de 50 ans. Une lubie trop courante dans les mangas. Croisons les doigts pour que cela évolue autrement que le cliché ultime. Bref, l’histoire se dévore d’une traite avec une envie derrière, celle de voir à quoi va ressembler le portrait. Arte aura t’elle le moyen de rendre hommage à la conviction et la passion de sa nouvelle amie? Affaire à suivre.

Une suite qui se montre audacieuse et pleine d’audace qui va ravir les lectrices.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s