Toubab – Nuria Tamarit

Quand les toubabs arrivent en Afrique, ils se comportent tous un peu pareil. Un peu dans l’idée de supériorité et sans savoir profiter du temps qui passe. Mar sera t’elle différente?

Bienvenue au pays de la Teranga où deux jeunes filles viennent d’arriver pour une période de 3 mois et sans wifi. Il faut construire le centre culturel avec les moyens du bord et une équipe de bénévoles. « L’idée est d’utiliser les matériaux que vous avez déjà. Le Sénégal a du sable et un sol de qualité. Et aussi beaucoup de déchets plastiques à recycler ». De la matière première disponible pour donner naissance à un beau projet. Maintenant que les choses sont claires, il suffit de s’y mettre. Mar ne sait pas trop quoi faire pour aider sa mère dans son projet. Surtout qu’elle a ces règles et c’est bien douloureux. A cela se rajoute, qu’elle n’a pas de connexion internet. Comment vivre sans son téléphone? En plus, quand elle pose ces tongs devant sa porte, on lui vole. Seulement là où elle est, tout appartient à tout le monde. Quelqu’un qui en avait besoin a pris les siennes. « Si tout le monde possède les affaires des autres, alors nous avons plus de choses. Ici, nous n’achetons pas et ne jetons rien. Tout est réutilisé tout le temps ». La chambre c’est la même chose. Le lit est à tout le monde alors si les hommes s’assoient dessus pour discuter, c’est à eux. Par contre, si tu es une femme il faut sortir. Chacun profite de son statut à sa façon. Par exemple, les médicaments pour la malaria rendent malades les blancs. Les vendeurs de médicaments en profitent. « La vérité est qu’il n’y a eu aucun cas de malaria depuis des années ». Peut-être que l’on peut s’en passer alors? La jeune adolescente va faire ce choix. Elle a la possibilité de faire des choix contrairement à ceux qui vivent sur place. Beaucoup tentent de fuir espérant une vie meilleure. Le constat est assez navrant car beaucoup meurent ou reviennent au point de départ. Doucement, grâce à cette maison culturelle les choses peuvent changer un peu. Un petit espoir peut apparaître.

Partir en voyage en Afrique avec sa mère, c’est forcément quelque chose de très particulier. Surtout quand elle a un projet à faire très précis. L’adolescente se retrouve dans une autre culture dans laquelle elle ne connait rien à part quelques clichés vus à la télévision. Mar doit faire face à l’absence de réseau internet. Comment faire? Au début, cela paraît impossible puis très vite d’autres choses s’ouvrent à elle, comme l’amitié. Les autochtones y arrivent bien, eux. Au fur et à mesure, elle va changer son regard sur le monde. Le consumérisme ne rend pas heureux. Les objets ne sont pas genrés. Par contre la valeur de l’être humain l’est lui. La femme est inférieure. On la marie très jeune, en général dès qu’elle a ces règles pour qu’elle fuisse faire des enfants, le ménage, la cuisine… Pas vraiment de perspective d’avenir réjouissante. Sois soumise et tais toi en gardant le sourire car c’est la tradition. Même si le livre s’ouvre sur une démarche positive. Les choses peuvent-elles vraiment changées? Même constat navrant chez les firmes pharmaceutiques qui vendent des médicaments pour protéger d’une maladie qui ne contamine presque plus. Une façon de vendre des produits adaptés à une population riche. Nuria Tamarit aborde de nombreux sujets dans sa bande dessinée. Elle pose un regard assez bienveillant sur l’Afrique, assez peu abordé dans le 9ème art. Elle apporte son trait plein de candeur et des couleurs chaudes. Chaque chapitre, nous permet d’en savoir un petit peu plus par sujet. Une approche pratique et pragmatique. Au final, on passe un bon moment de lecture.

Un voyage en Afrique qui change la perspective de son avenir avec un champ des possibles plus larges.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s