Peut-on apprendre la discrimination?

Qu’importe l’Histoire, qu’importe les lois la discrimination est partout aussi bien dans l’entreprise que dans le quotidien. Mais comment apparaît cette discrimination? Peut-on l’apprendre tout jeune?

Le documentaire de Pascale Turbide et Lucie Payeur fait assez froid dans le dos. Peut-on apprendre la discrimination aux enfants? Une expérience dans une école canadienne montre que c’est possible. Le critère de différenciation est la taille avec les petits d’un côté et les grands. On dit que les petits sont plus intelligents, plus vifs, plus créatifs… Et très vite, les groupes se forment avec très peu ou pas de rébellion. Le petit garçon qui est gros souffre de ces discriminations de la part des autres est très touché par cette expérience. Tous ont vécu ce qui lui vit au quotidien. Pour une équité de ressenti, le groupe des favoriser va changer le lendemain. Toutefois, le premier groupe informé de l’objectif de l’expérience ne va pas le lendemain être plus tolérant, plus rebelle. Cette expérience devrait changer la logique et le comportement de ces enfants. Vivre l’exclusion permet de mieux comprendre l’impact du comportement et des mots qui peuvent être dit.

Une réflexion à la fois effrayante et très enrichissante qui incite à réfléchir. Surtout qu’elle se complète par une approche psychologique et sociale.

Lien vers le documentaire : https://www.canal-u.tv/video/universite_de_lorraine/discrimination_et_gestion_de_l_egalite_et_de_la_diversite_preambule.11710

Présentation officielle : « Dans La leçon de discrimination, une enseignante fait vivre à ses élèves du primaire la dure réalité des personnes subissant la discrimination en divisant sa classe en deux groupes selon la taille des élèves : un groupe étant valorisé et l’autre dévalorisé par l’enseignante. Ainsi, la discrimination est subie par les « grands » la première journée, puis par les « petits » la seconde journée.

Ces élèves québécois ont appris rapidement comment les comportements discriminatoires naissent. Le documentaire est suivi d’une entrevue explicative avec Richard Y. Bourhis, professeur au département de psychologie à l’Université du Québec à Montréal. » (Richard Y. Bourhis et Nicole Carignan) »


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s