L’oasis – Simon Hureau

Avoir un jardin est une chose. Mais en faire un lieu pour la biodiversité est une autre histoire. Que diriez-vous de découvrir ce fabuleux défi que s’est lancé Simon Hureau?

Certains ont la chance de posséder un espace vert devant chez eux. Mais qu’en font-ils? Un espace gazon pour faire un barbecue à l’occasion ou des bains de soleil? Un lieu pour mettre des fleurs, des salades et quelques fraises? Et si cela pouvait être plus? Un espace où toutes les espèces animales pourraient s’épanouir et laisser la nature reprendre ces droits. Quand Simon Hureau décide de déménager avec sa famille, il fallait un jardin. Quand la perle rare est découverte, il ne reste plus qu’à se mettre au boulot. C’est un gros travail qui l’attend mais avec son projet tout n’est que plaisir. Là où se trouvait des déchets va commencer une nouvelle vie. Il n’est pas nécessaire d’avoir beaucoup de connaissance. Simon expérimente, récupère des plantes abandonnées et fait de merveilleuses découvertes. D’ailleurs, il va consigner les nouveaux habitants ou ceux de passage. On découvre aussi bien ceux concernés comme nuisible comme la punaise ou le doryphore que ceux plus rares que cela soit un oiseau ou un phasme. Tous les animaux ont leur place même le chat même s’il adore attrapé les petits oiseaux ou les orvets. Chaque jour est merveilleux grâce à cette biodiversité. La satisfaction devient encore plus importante quand il est possible d’avoir un peu plus de terrain. Redonner vie à la nature est toujours possible, faut-il le vouloir. Quand on y met tout son coeur, tout devient possible.

On entend que de plus en plus d’espèces disparaissent chaque jour. Nous sommes tous responsables à notre niveau. Entre les pesticides et autres produits toxiques mis dans l’agriculture, qui sont dans nos villes, dans nos jardins et des petits gestes comme tuer les guêpes lorsque vous pique-niquer, des mouches, des verres de terre… les actes ne manquent pas. Que l’on soit dans les villes ou que l’on soit dans les campagnes, le problème reste identique et on fait le même constat. Simon Hureau lui a décidé de prendre le taureau par les cornes. Si nous sommes coupables alors nous pouvons aussi tous être acteur du changement. Et grâce à sa bande dessinée, il partage son expérience et veut sensibiliser le grand public à la beauté de la nature. Avec beaucoup d’enthousiasme, de sincérité, d’ardeur, il décrit, il explique et il illustre son oasis. D’ailleurs, le sous-titre de l’œuvre « Petite génèse d’un jardin biodivers » et là tout est dit. On tourne les pages avec beaucoup de plaisirs et d’envie. Si j’avais un jardin, j’aimerai y planter un arbre à papillons, regarder les bouziers et y espérer observer une chouette. Cela donne envie d’essayer, de croire, de s’émerveiller avec toute simplicité car nous pouvons faire des choses, même infime. Par exemple, ne pas tuer une araignée juste parce que l’on a peur ou de mettre des produits toxiques qui tuent un peu partout. Modifier un regard prend du temps néanmoins ce n’est pas impossible. On peut débuter simplement en regardant les oiseaux autour de nous. Une belle leçon d’humanité à mettre entre toutes les mains pour écrire un futur différent.

Une magnifique ode à la nature et à la biodiversité à savourer avec plaisir et conviction.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s