En thérapie – Arte

« Bonjour Docteur, est-ce que vous pouvez m’aider ? » N’est-ce pas le message que nous disons silencieusement lorsqu’on passe les portes d’un psy ? Les réponses seront-elles à la hauteur de notre courage à les comprendre et à les admettre?

Attention SPOILER

La série « En thérapie » sur Arte n’est pas passée inaperçue. Chose normal puisque derrière ce projet se trouve Olivier Nakache et Eric Toledano connus pour « Intouchables » ou « Hors normes ». Les deux réalisateurs ont décidé d’emmener les spectateurs dans un cabinet d’un psy. Leur audace a séduit la chaîne Arte de les suivre dans cette singulière aventure.

David Elkaïm, Vincent Poymiro, Pauline Guena, Alexandre Manneville,  Nacim Mehtar, Eric Toledano, Olivier Nakache ont adapté une mosaïque de portraits de personnes accidentées du cœur. Sur le chemin de leur vie des éléments de chaos ont été parsemés. Que cela soit adolescent ou adulte, se mal-être nuit à juste se sentir bien. L’histoire a été adaptée à partir d’une série israélienne « BeTipul » créée par le showrunner Hagai Levi en 2005. L’élément traumatisant est un fait qui a bouleversé une nation, les attentats du Bataclan. Comment faire face quand on est une chirurgienne qui doit réparer des corps pleins de trous ? Comment faire face quand on est agent de la BRI devant faire face aux morts, à l’odeur du sang et aux blessés ? Quel sens à la vie si on peut mourir en France sous les balles pour une raison insensée ? Dans quelle société vivons-nous ? Comment gérer le présent quand les représentant d’une nation ne peuvent panser les plaies du passé comme la guerre d’Algérie ? Ou trouver normal une certaine culture du viol, en culpabilisant la victime car le pauvre monsieur avait juste une érection ?

Faut-il être fou pour aller voir un psy ? Ne dit-on pas que le vraie fou est celui qui ne sait pas qu’il l’est ? Alors si aller consulter était une façon de mettre des mots sur des souffrances ? des souvenirs refoulés ? la peur d’être seul face à soit même ? En tout cas, nous voilà au cœur d’un cabinet où un homme, Philippe Dayan, fait face à des patients qui s’installent sur le fauteuil. Ils se posent des questions, s’interrogent sur le sens des mots, des souvenirs… Le temps avec le champ lexical adapté dans le processus adapté à chaque patient. Ou presque car à un moment la frontière entre professionnel et patient va être franchi. Est-ce éthique ou pas ? Même une discussion entre spécialistes ne leur permet pas d’être d’accord.

On reste chez nous captif à le regarder à les écouter. Nous sommes à la fois voyeur en assistant à ces échanges confidentiels et curieux de comprendre. On oublie parfois la fiction tellement nous sommes pris au jeu des récits. Les épisodes/séances se suivent et alternent entre le flic de la BRI qui suite à son intervention au Bataclan lui a fait remonter un souvenir d’enfance traumatisant, une jeune chirurgienne qui ne s’attache à personne et qui trouve l’origine de cela, d’une adolescente qui a fait une tentative de suicide et d’un couple qui essaie de retrouver une harmonie de vie. Cinq vies différentes et pourtant qui se croisent sur un canapé pour avoir des réponses. Le psy n’échappe pas non plus à sa part de désarroi car il ne semble plus aimé sa femme. Et comment résister à une si belle patiente qui lui avoue son amour, son attirance sexuelle. Pourquoi pas avoir l’impression de retrouver sa jeunesse ?

Le succès de la série est aussi dû à l’incroyable performance des comédiens. On est touché par la retenue et la rassurante voix de Frédéric Pierrot, l’émouvante fragilité de Mélanie Thierry, le volcan sombre qu’est Reda Kateb, la colère violence de Clémence Poésy, l’impétueuse délicatesse de Pio Marmaï et l’inconstance juvénilité de Céleste Brunnquell. Leur prestation s’accompagne par la musique envoutante et juste de Yuksek. Le tout filmé avec beaucoup d’humilité. Comment ne pas faire quelque chose de qualité avec tous ces talents réunis ? Ainsi les 35 épisodes se dévorent d’une traite laissant le temps s’envoler. Vous savez ce qu’il reste à vous maintenant?

Une série qui saura capter votre attention de la première à la dernière minute.

Fiche technique
Scénaristes : David Elkaïm, Vincent Poymiro, Pauline Guena, Alexandre Manneville,  Nacim Mehtar, Eric Toledano, Olivier Nakache
Casting : Frédéric Pierrot, Mélanie Thierry, Pio Marmai, Reda Kateb, Clémence Poésy, Céleste Brunnquell, Carole Bouquet…
Réalisation : Eric Toledano, Olivier Nakache, Mathieu Vadepied, Pierre Salvadori, Nicolas Pariser
Durée : 35 épisodes (25 min)
Genre: Drame
Date de sortie : février 2021 sur Arte

En Thérapie, tous les jeudis dès le 4 février à 20h55 sur Arte et en intégralité sur arte.tv

14 réflexions sur “En thérapie – Arte

  1. Pingback: En thérapie, Olivier Nakache et Eric Toledano – Pamolico, critiques romans, cinéma, séries

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s