Polly et les pirates – Tome 5 – L’île aux chimères – Ted Naifeh

Polly est prête à tout pour sauver ce brave Scrimshaw. Et ce n’est pas ce prince des pirates qui va change la donne, bien au contraire. Quelle est le véritable trésor à trouver?

La petite Polly n’est pas une simple fillette terrifiée. Elle a pris le taureau par les cornes et va sauver Scrimshaw du prince des pirates. La carte au trésor attise beaucoup de convoitise. Le vieux briscard s’enfuit sur un canot de sauvetage son chapeau sur la tête. Le prince des pirates retient Polly et ne la relâchera que quand il aura la carte dans les mains. Mais en réfléchissant un peu la carte n’a pas du bouger de son lieu premier. Aussitôt, il donne l’ordre de poursuivre le canot. Toutefois, il n’avait pas pris en compte qu’un autre navire pirate allait l’attaquer. L’équipage de Polly vient à sa rescousse. Pas le temps de vraiment régler ces comptes car la marine nationale arrive. Par chance, pas très loin, il y a un endroit où se cacher. D’ailleurs, c’est là que le trésor se trouve. Tous ensemble, ils vont dans ce lieu et ils ne vont pas trouver ce à quoi ils s’attendaient. Et oui, les choses les plus importantes pour une capitaine pirate ne sont pas forcément un tas d’or.

Ce tome se faisait attendre. Car c’est fini la petite Polly toute gentille et timide maintenant c’est une demoiselle de caractère qui ne se fait plus marcher sur les pieds. D’ailleurs, Ted Naifeh a changé sa tenue. Elle n’est plus en robe avec de cheveux détachés. Dorénavant, elle porte un pantalon, un chemisier avec des cheveux attachés en chignon. Un ensemble typique des jeunes filles rebelles. Le pantalon est réservée uniquement aux hommes. Pour travailler, ils ont besoin de vêtements pratiques et confortables. La femme étant un objet, elle doit juste paraître en affichant son statut social donc des robes imposantes et inconfortable. L’auteur fait souffler un vent de modernité dans son récit. Toutefois, le trésor est juste un témoignage d’amour d’une mère envers sa fille. Une femme mère reste avant tout une maman. Un constat qui n’est pas au goût des pirates qui eux auraient préféré de l’or. L’argent n’est peut-être pas perdu. Dans le titre du dernier tome, il y a une référence à Meg. La pirate qui a disparu va surement revenir pour clôturer la série en beauté. On aura encore le droit à des combats et un happy end. Et peut-être que l’on verra le père aussi complètement absent du récit jusqu’à présent.

Quand une fille prend le pouvoir, elle devient rebelle. Et si on donnait l’exemple aux futures générations?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s