Charbon – Michel Colline

L’air devient de moins en moins respirable sur Charbon. Il faut que les choses changent. Y a-t-il la possibilité de proposer une société plus juste et respectueuse aussi bien de l’homme que de l’environnement ?

« Les hommes sont à bout, ils tombent comme des mouches ! » La situation doit changer car les victimes deviennent trop nombreuses. La réunion secrète des chefs de secteur est assez risquée. Il faut en passer par là si tous souhaitent une vie meilleure. Ils sont prêts à tout pour se faire entendre et avoir de préférables conditions de vie. L’empereur Toxico a lui des idées bien arrêtées avec le grand marché de la galaxie et surtout la célébration des 100 ans de règne. « La dynastie des Toxico doit montrer sa puissance ». Quand enfin des robots seront créés tous ces ouvriers iront en zone froide où l’on n’entendra plus jamais parler d’eux. Quelle chance pour le pouvoir, il peut toujours compter sur des hommes qui vont faire passer leurs intérêts avant ceux d’un groupe. La plupart des rebelles sont arrêtés suite à une dénonciation et fait exceptionnel, ils sont libérés. Par contre, ils devront nettoyer la ville. Pour une fois, la ville pourra respirer mieux et il y a assez de stock de charbon pour que l’empereur achète ce qu’il veut. Appolo quand à lui fait une incroyable découverte avec une feuille. « Rien n’a poussé sur Charbon depuis plus de 100 ans ! ». Cela doit rester secret car parler de cette histoire de nature est très dangereuse. Le jeune garçon a bien du mal à garder ça pour lui. Il oublie bien que les murs ont des oreilles. D’autant plus que ce n’est pas une simple feuille qu’il va finir pour voir mais une forêt. Dans laquelle il a rencontré une étrange fille qui connaît le nom des arbres et des animaux. L’information a fuitée et ce trésor risque d’être détruit tout comme ceux qui en sont informés.

Quand on se plonge dans la bd de Michel Colline, une première chose nous surprend l’œil : l’esthétique. Son graphisme rappelle aussitôt les premières heures de la ligne claire et surtout l’esprit de « Spirou et Fantasio » dans un esprit plus moderne. La modernité se trouve dans le sujet de fond avec la question de l’environnement. Sur une planète qui exploite en accès son énergie fossile, ici le charbon, l’air est irrespirable et les conditions de travail assez exécrables. On pourrait y voir un « Germinal ». La nature est un mythe que beaucoup n’ont jamais entendu parlé et qui a même disparu dans la tradition orale. Quelques anciens et des livres conservent les traces de cette nature qu’il faut garder secrète. Elle symbolise l’espoir d’une société meilleure. Il pourrait avoir de nouveau de l’oxygène. Le pouvoir laissera t’il faire ? On se doute bien que non, toutefois, il n’est pas la seule force en présence. La dictature n’est pas sans évoquer Hitler avec par exemple ces jeunesses de l’ordre qui ne sont pas sans rappelées les jeunesses hitlériennes. La collaboration active des habitants afin d’avoir des avantages qu’importe les conséquences pour les autres. Et les visages des personnages à la solde du pouvoir ne sont pas évoqués d’autres bd de la ligne claire traitant de la seconde Guerre mondiale. Le scénariste englobe ces références en neuvième art et en Histoire en rajoutant une thématique contemporaine : la préservation de l’environnement. Un ensemble cohérent et juste qui tranche assez avec les publications actuelles et qui saura toucher un public intergénérationnel. La métaphore de la forêt qui pousse au sein même du palais de l’empereur montre qu’en chacun de nous sommeille un trésor que l’on peut valoriser et se battre pour le faire vivre et le partager. A chacun de nous de réfléchir au monde de demain.

Une fable écologique qui saura toucher chacun d’entre nous et inviter à la discussion.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s