My home hero – Tome 2 – Naoki Yamakawa et Masashi Asaki

Tuer le criminel qui en voulait à votre enfant, tout parent ne ferait-il pas pareil? Tetsuo fera l’impossible pour protéger sa fille et sa femme. Mais jusqu’où cela va le mener?

Un yakuza voulait tuer sa fille. Il l’a entendu de sa bouche au téléphone alors qu’il était caché dans un placard. Aucun autre choix s’est montré à lui, il faut tuer ce type. Mais les problèmes sont arrivés après car quoi faire du cadavre? Heureusement qu’il écrit des romans policiers. Un peu d’huile de coude et de l’imagination et tout disparaît comme par magie. Le vrai problème dans l’appartement de sa fille est la remontée d’odeur. Chaque jour après le travail, il désinfecte pour que cela disparaisse. Kyôchi est persuadé que Tetsuo, ce commercial en jouet, est coupable. Pour lui tirer les vers du nez, il va le capture et le torturer jusqu’à avoir les bonnes réponses. Sa femme subit elle aussi un interrogatoire serré. Si les réponses coïncident, le doute se lèvera. Heureusement que le big boss intervient et demande de foutre la paix à ce couple. Même si Kyôchi est déchargé de cette tâche, il veut suivre son instinct. Il passe un pacte avec Tetsuo qui va l’aider à suivre les dernières traces de Nobuto. C’est l’unique moyen qu’il a trouvé pour protéger sa famille. Il a jusqu’à vendredi pour trouver un coupable ou une piste pour la disparition du voyou sinon il va mourir. Seulement voilà, les choses ne se passent pas comme prévues.

Naoki Yamakawa a trouvé une histoire vraiment différente de ce l’on peut lire habituellement. Quelle bonne idée ce père qui a tout d’un salarié japonais basique qui devient un tueur. Protéger sa famille est ce qu’il a de plus important. Une fois le cadavre disparu, il faut continuer sa vie l’air de rien. Pas de chance, ce malfrat était un yakuza et pas un des plus gentils. Le voilà lié d’une façon à des malfrats. Pour l’instant il s’en sort grâce à sa capacité d’imagination et sa passion pour le polar. Quel génie d’avoir pensé à cela. C’est autant ingénieux qu’un peu fou. Peut-être que le scénariste est un peu des deux. Dans cette suite, il invente un nouveau rebondissement avec des choses que j’ai absolument pas vu venir. On se prend au jeu et on tourne les pages avec curiosité. Qui est le plus malin des deux? Aucun doute que tout ce qui arrive finira dans un roman du personnage principal. L’homme ordinaire découvre l’horreur de la vie dans une organisation où la mort et la cruauté deviennent une chose normale. A partir de quand, on n’est plus sensible face à un humain qui meurt d’une balle dans la tête devant soi? Tetsuo commence à passer cette frontière. Pourra t’il rester un homme ordinaire? et surtout pourra t’il rester en vie? Le graphisme réaliste de Masashi Asaki contribue à l’intensité du récit. Rien n’est caché. Il faut le voir pour le croire. Le duo de choc nous entraîne dans une histoire dont on veut connaître la fin.

Une suite audacieuse et courageuse qui saura titiller la curiosité de tous les lecteurs. Attention âme sensible.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s