Les super-humains – Sériba

Malgré le grand nombre de super-humains à New-Town, les habitants ne dorment pas l’esprit tranquille. Voleurs, cambrioleurs et même extraterrestres vont sévir sur leur petite ville. La quête de la justice peut-elle triompher ?

Sériba avait un rêve, celui de créer une bande dessinée avec des super-humains. Pas une histoire comme Marvel avec des super-héros. Plutôt une histoire qui montraient des gens avec des pouvoirs qui seraient un reflet cynique de ceux déjà existant. Par exemple, un des éléments dont les blockbusters ne montrent jamais est les dommages collatéraux de leurs interventions. Combien de personnes sont mortes ou de bâtiments détruits ? Qu’elle est vraiment le ratio le plus acceptable ? Alors, Sériba va montrer une autre facette de ces héros au final très humain donc souvent narcissique, égoïste ou solitaire. Quoi le compagnon de maître Kyle dit La Chouette est mort ? Qu’importe, il prendra un Pinson n°2, puis Moineau, Moineau n°2, Colibri, Colibri n°2… Faut-il continuer avec les autres noms d’oiseaux ? Vous avez compris le principe.

Voilà une preuve du sens de l’humour et de la dérision du scénariste. Bien entendu, toute ressemblance avec des héros que vous avez connu n’est pas hasardeuse. Elle est détournée pour mieux s’en moquer. Spiderman créé des fils via son anus. L’Abeille, une fois qu’elle pique avec son dard meurt. L’Eclair qui va plus vite que la lumière est mort plus tôt à cause de la dégénérescence cellulaire. Vraiment pas facile d’avoir des dons. C’est peut-être mieux de ne pas en avoir et d’avoir juste beaucoup d’argent à ne pas savoir qu’en faire. Ainsi on peut se créer une armure volante avec un bijou étrange qui a beaucoup d’énergie tel Métal Man.

Une pierre qui semble être convoitée par Lord Administrator qui a besoin de la cinquième émeraude du chaos pour mettre sur le bracelet de pouvoir. Ainsi il pourra régner sur la galaxie. Où se trouve le caillou ? Sur Terre bien entendu. Et si personne ne lui donne, il va faire exploser la planète. Notre pseudo Stark va-t-il préféré garder son secret ou protéger tous les citoyens du monde ? Vous avez vu juste. Il s’aime plus que quiconque. Et les morts alors ? Qui va s’en préoccuper si au final l’équipe des super-humains met en fuite les vilains ?

Une histoire très drôle qui saura indéniablement plaire aux geeks. Les références aux superhéros avec les détournements caustiques a de quoi faire sourire. Un travail de longue haleine pour Sériba qui publie à compte d’auteur suite à une campagne de crowdfunding sur la plateforme Ulule. Et aussi grâce au soutien de libraires passionnées car c’est l’un d’eux qui m’a incité à acheter ce livre. Un conseil que je ne regrette pas car ça fourmille d’ingéniosité, d’impertinence et de désinvolture. Le dessinateur reprend les codes du comics avec un style graphique très personnel. Il n’oublie d’inclure des couvertures fictives de comics consacrés à un superhumain comme on trouve dans les comics en France. Un petit détail qui montre que Sériba est un vrai passionné et aussi qu’il a longuement réfléchit à son travail. Au final, les 200 pages se dévorent avec un sourire qui ne nous quitte jamais. Une seule envie, lire la suite des aventures. C’est pour quand M. Sériba ?

Des super-humains made in France qui sauront vous donner un autre regard sur le monde des superhéros. Serez-vous prêt à accepter la vérité vraie ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s