Kick-Ass 2 – Shoot de rue – Mark Millar, John Romita Jr, Dean White, Dan Brown et Michael Kelleher

La vengeance est plus facile quand on nage dans une piscine d’argent. Le pauvre Kick-Ass va en payer les frais et cela va lui coûter très cher. Va-t-il pouvoir s’en sortir ?

Le père de Kick-Ass est enfermé à Rikers Island. Il a fait croire que c’était lui le super-héros qui affrontait des méchants le soir dans la rue. Mais le petit Dave Liweski culpabilise énormément de voir son père en prison. D’ailleurs, il essaie de le rassurer. Dans 48h, il sera dehors car la police n’a rien pour le garder en détention. Tout aurait pu bien se passer avec un happy-end avec paillettes et licornes. Mais voilà que Mother Fucker veut venger la mort de son criminel de papa et pour ça, il va tout détruire sur son passage. Grâce à l’argent de maman, il embauche les plus gros bras, les plus sauvages, les plus méchants, les plus cruels pour mettre la ville à feu et à sang. La pseudo petite amie de Dave, violée et maintenant c’est au tour de papa Liweski de faire passer un message.

Mother Fucker ne manque pas d’idée à défaut de courage. Il va faire assassiner le gentil gars, bon père de famille et diffuser des photos sur les réseaux sociaux. Notre héros est effondré car il se sent tellement responsable. Le jour de l’enterrement beaucoup de personnes viennent le soutenir dans ce moment difficile. Mais les criminels n’ont pas d’honneur. Ils font exploser une bombe et kidnappe Kick Ass. Son pire ennemi veut le faire manger par un requin. Seulement voilà, Mindy était présente ce jour-là. Il ne faut pas croire qu’elle n’allait rien faire. En un rien de temps, elle redevient Hit-Girl et dégomme sans pitié les malfaiteurs. Elle a de la jugeote la gamine car avant elle a recueilli les informations nécessaires pour terminer cette vendetta. Tout va se terminer avec une bataille, gentils contre vilains super héros. A votre avis qui de Kick-Ass/Hit Girl ou de Mother Fucker vont finir par s’en sortir ?

Si vous aviez trouvé violent les deux tomes précédents, vous allez prendre encore plus de scènes sanguinolentes ici. Aucun doute que les coloristes Dean White, Dan Brown et Michael Kelleher ont usé de presque de tous les rouges qu’ils avaient sous la main. Le sang inonde le sol, les vêtements et à tendance à gicler si vite. Impossible de faire les choses proprement. On n’est pas dans l’univers des empoisonneurs. Ici, c’est combat sans pitié et cadavre en continue. En plus, vous avez le choix des armes avec celles qui tirent des balles, des épées, des battons ou tout ce qui peut trainer. John Romita Jr qui possède un grand sens de la mise en scène ne rate jamais une occasion de montrer une bonne baston ou des morts un peu horrible. Gros moment d’émotion avec notre charmante Hit Girl qui récupère un morceau de verre pour trancher la tête d’une femme. Vous pourrez tout admirer sur une page. Il faut bien être certain qu’elle soit bien morte.

Mark Millar n’a jamais rien fait dans la dentelle et ce n’est pas aujourd’hui qu’il allait commencer. Même si l’abus de propos homophobes dérange quand même. Est-ce bien utile? Surtout avec une histoire de vengeance et d’un bad guy qui a autant d’argent qu’il veut. Face à la mort, est-ce cela a encore une valeur ? Et le bien ne doit-il pas triompher du mal quand même ? Il faut bien une morale même si cette dernière est assez mitigé. Car celui qui va aller à l’hôpital et à la prison ne seront pas ceux que l’on croit. Au final, y a-t-il vraiment une justice égalitaire pour tous ? Ne vous inquiétez pas, vous ne verrez pas apparaître de toboggans magiques avec des Bisounours dessus. On est assez mis en appétit pour avoir envie de savoir ce qui se passer après. Quelque chose me dit que rien ne sera simple. Le sang va devoir couler pour que justice soit enfin rendu. Il faut savoir parfois passer les barrières pour mettre fin à un règne de souffrance pour connaître enfin la paix. Le chapitre ne se clôt pas vraiment, il ouvre vers une suite qui saura j’en suis certaine satisfaire ma curiosité.

Une nouvelle aventure qui saura vous en mettre pleins les yeux et mettre vos nerfs à vif. Saurez-vous résister ?

3 réflexions sur “Kick-Ass 2 – Shoot de rue – Mark Millar, John Romita Jr, Dean White, Dan Brown et Michael Kelleher

  1. Pingback: Challenge lecture 2020 – 250 chroniques livres | 22h05 rue des Dames

  2. Pingback: Ma PAL de juillet | 22h05 rue des Dames

  3. Pingback: Bilan culturel – Juillet 2020 | 22h05 rue des Dames

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s