Pardon – Eve Ensler

Est-ce que violé, manipulé et brutalisé sa fille est quelque chose d’acceptable? Bien entendu que non mais cela ne mérite t’il pas une lettre d’excuse? Eve Ensler en est persuadée.

Pour avancer dans sa vie, il faut souvent mettre des mots sur sa souffrance. Eve Ensler, connu pour « Les monologues du vagin », revient avec un livre très personnel. Dès l’âge de ces 5 ans, elle a été abusée sexuellement par son père. Puis il est passé à la violence physique et verbale. Comment se construire quand vos parents ce qui sont censés vous donner les bases de votre construction sont biaisées ? Chaque jour, il prenait un malin plaisir pour l’humilier, la rabaisser, la faire douter d’elle, la frapper et la faire détester par le reste de sa famille. La petit Evie a tout essayé pour garder la tête de l’eau. Mais au bout d’un moment, elle est tombée très bas, jusqu’à fleureter dangereusement avec la mort. Il faut s’éloigner pour reprendre le dessus. Toutefois, on a une attirance malsaine pour avoir tout de même l’aval de celui qui nous aime le moins. Alors quand elle décide de se marier, le père va tout faire pour ruiner le semblant de bonheur possible et de stabilité. Jamais il ne lâchera son emprise. La satisfaction est bien trop grande. Que faudrait-il alors pour permettre à la jeune fille d’être libéré ? Pourquoi pas une lettre d’excuse ? Eve Ensler se met dans la peau de son père pour écrire une lettre qu’il ne fera jamais.

L’exercice pour l’auteure se montre thérapeutique pour cette enfant devenue femme et maman. Les faits ne semblent pas vraiment être racontés du point de vue du tortionnaire mais de la victime. Comme si la victime, par rapport à son ressenti, se mettait dans la tête du bourreau. Une façon d’essayer de comprendre l’improbable, le vice et la cruauté cependant est-ce vraiment possible ? Pour beaucoup la méchanceté est vraiment leur nature et jamais la culpabilité face à leurs actes ne se montre. Comment se glisser dans la tête de son père violent et manipulateur ? Faut-il essayer de comprendre pour moins avoir mal ? Y a t’il besoin de comprendre pour accepter?

Une seule certitude, cette lecture ne laisse indemne. Elle touche. Elle bouleverse. Elle nous envie de crier, d’être en colère, de hurler face à cette violence égoïste et narcissique. Une pseudo lettre d’excuse qui nous demande pourquoi une personne est-elle capable d’une telle violence ? d’une telle volonté de destruction ? Et pourquoi l’entourage garde le silence ? On peut se demander ce que nous aurions fait si nous étions spectateur de ces actes odieux. Il y a toujours une différence entre ce que l’on pense devoir faire moralement et ce que l’on fait concrètement. Comme ceux qui disent qu’il faut faire attention à la planète, recycler et qui achète les derniers téléphones portables à la mode.

Abuser et maltraité un enfant, créer un rapport de force qui ne peut flatter que l’égo du profiteur. Est-ce que cela se justifie plus en disant que lui-même a été maltraité dans sa jeunesse ? Qu’il possède une sorte de gêne de la malfaisance ? Ou pourrait-on croire que comme il a connu la souffrance, ne pourrait-il pas souhaiter mieux pour sa progéniture ? Cette lettre le père d’Eve ne l’a jamais écrite. Peut-être une partie d’elle-même l’espérait, comme s’il pouvait reconnaître ses mauvaises actions. Les considère t’il ainsi ? Elle l’a fait à sa place, une éventuelle façon pour elle d’avancer en laissant derrière elle ce passé si sombre.

Un livre qui révèle la souffrance et la cruauté d’un père envers son enfant. Une histoire réelle qui permet de ne pas oublier que cela n’arrive encore et peut-être prés de chez soi.

3 réflexions sur “Pardon – Eve Ensler

  1. Pingback: Challenge lecture 2020 – 250 chroniques livres | 22h05 rue des Dames

  2. Pingback: Ma PAL de juillet | 22h05 rue des Dames

  3. Pingback: Bilan culturel – Juillet 2020 | 22h05 rue des Dames

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s