Hoshin – Tome 7 – Tombée de rideau – Ryu Fujisaki

Est-il possible de lutter contre Daji? Est-il possible de faire des alliances pour être plus fort et créer une nouvelle nation? Taigong-Wang en est persuadé.

Il faut trouver la bonne stratégie pour préparer la guerre qui va débuter. Le souci est que Daji possède un don de persuasion assez important et qu’elle saura rassembler des leaders autour d’elle. Ce n’est pas une immortelle très classique. On va dire qu’elle a un pouvoir de nuisance qui lui procure beaucoup de plaisir. Le nombre de cadavres s’accumule autour d’elle. Taigong-Wang veut mettre toutes les chances de son côté et pour cela il va falloir la jouer finement. Il faut que Chong-Gheng, la capitale de la province du Nord soit de leur côté et de préférence volontairement. Après quelques échanges de politesse, Chong He-Hu se rallie à leur cause. Un choix que Daji avait prévu d’avance et elle envoie les quatre généraux Mo. Des immortels de l’île Jin-Ao qui n’ont aucun scrupule assassiner les plus innocents, les plus faibles et les plus fragiles. Néanmoins, est-ce que la bande à Taigong sera assez forte pour les combattre ? Tout l’avenir d’une nation dépend des affrontements qui vont se dérouler. Trouver le point faible des adversaires se montre plutôt difficile. Est-ce que les jeunes immortels vont-ils trouver assez de force pour changer la donne ?

Le combat contre Daji commence vraiment ici. Nous avons la force du bien avec Taigong et tous ces amis qui luttent ces côtés. Et du côté obscur de la force, non un gars dans une armure qui masque sa voix, mais une beauté manipulatrice et cruelle. Des immortelles s’affrontent l’un pour une nouvelle nation libre et plus juste et l’autre parce qu’on leur a dit de tout massacrer sur le chemin. Qui du bien ou du mal va triompher ? Nous n’aurons pas la réponse tout de suite car nous sommes encore au début de la série. Même si vous doutez bien de la réponse. On découvre le pouvoir des immortels et leur mise en application concrète en combat. Ce n’est pas facile surtout quand il faut travailler à plusieurs. Les informations personnelles sur les « gentils » nous permettent de nous attacher un peu plus à eux. Ainsi on apprécie de les retrouver tome après tome en espérant qu’ils ne vont pas mourir tout de suite. On peut regretter la quasi absence de femmes dans les combattants. Ryo Fujisaki ne serait-il pas un peu misogyne ? A moins qu’il prétende que l’histoire inspiré d’un roman chinois n’en avait pas alors pourquoi en rajouter ? Le scénariste prend des libertés avec ce qui l’arrange. Fermons la parenthèse. Cette guerre qui s’annonce terrible donne un nouveau souffle au récit. La mise en place de stratégies face à des adversaires réputés pour leur coriacité et leur union est un défi. Taigong aura-t-il l’imagination et la persuasion pour mener son équipe ? Le mystère est total maintenant qu’il est au sol et blessé. Pour avoir la réponse, il faut se plonger dans la suite.

Un nouveau tome qui donne envie de se plonger dans la série pour savoir qu’elles sont les ruses les plus abouties.

6 réflexions sur “Hoshin – Tome 7 – Tombée de rideau – Ryu Fujisaki

  1. Pingback: Challenge lecture 2020 – 250 chroniques livres | 22h05 rue des Dames

  2. Pingback: Ma PAL de juillet | 22h05 rue des Dames

  3. Pingback: Bilan culturel – Juillet 2020 | 22h05 rue des Dames

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s