Le loup, la chèvre et le chevreau – Alexandre Jardin et Fred Multier

Maman chèvre a toujours protégé son petit contre tout. Sa naïveté vis-à-vis du monde peut-être potentiellement dangereux. Mais va t’il arriver à s’en sortir tout seule?

Le chevreau est insouciant car il ne risque pas grand chose dans la jungle. Mais sa mère doit partir faire des courses. Elle a un peu peur de laisser son fils tout seul car il ne pourra pas faire face si un inconnu mal intentionné viendrait. Lui vient l’idée alors de lui donner un mot de passe et seul lui pourra lui confirmer qu’il devra ouvrir la porte. Un loup à l’oreille curieuse à tout entendu. Il attend que la maman parte pour passer à l’action. « Toc! toc! toc! On frappe à la grande porte du palais. » « Qui est-là? » demande le chevreau. Le loup se fait passer pour sa mère en essayant d’imiter sa voix et donne même le mot de passe. L’enfant demande une vérification qu’il montre le bout de sa patte. Bien entendu, il ne peut le faire ce qui permet l’hilarité de l’ensemble des animaux présents. Vexé, le loup part sans son déjeuner.

Alexandre Jardin prend quelques libertés avec la fable de La Fontaine. Il place l’histoire dans la jungle où il est assez rare de trouver une chèvre et son petit. Par contre, les prédateurs ne manquent pas. Toutefois, c’est le fameux loup que l’on retrouve et qui veut se faire un petit festin. Une valeur sure dans le conte car on le retrouve très souvent. On pourrait trouver dommage que cela ne soit pas un autre animal qui rêverait de manger un petit bout de chaire fraîche car on avait le choix parmi les fauves. L’auteur reste très fidèle au message du texte original. Surtout qu’il arrive à faire comprendre de façon humoristique un texte pas si facile d’approche pour les plus jeunes. Dans le doute, vous retrouvez le texte à la fin de l’ouvrage. Aucun doute que la curiosité des enfants se titiller et cela va les inciter à comparer les deux histoires. Fred Multier propose un magnifique univers graphique avec des couleurs douces, rassurantes et des personnages souriants et bienveillants. En plus, les bambins vont adorer chercher des petits objets ou animaux cachés.

Un petit livre qui saura plaire aux petits et grands.

 

Une réflexion sur “Le loup, la chèvre et le chevreau – Alexandre Jardin et Fred Multier

  1. Pingback: Challenge lecture 2020 – 225 chroniques livres | 22h05 rue des Dames

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s