Incroyable – Zabus et Hippolyte

Faut-il des choses incroyables pour faire face à ces peurs ? Jean-Loup en est persuadé. Voulez-vous savoir pourquoi ?

Jean-Loup fait parti de ces personnages un peu singulier. Un garçon de 11 ans avec beaucoup de manies et un ami imaginaire qui n’est d’autre que le roi des belges. Une journée qui commence mal car le réveil n’a pas sonné et qu’il a oublié de prendre son exposé sur son bureau. Le voilà devant la classe à devoir faire une présentation. Heureusement que la veille il avait écrit une fiche sur les rituels funéraires dans le monde. Il va parler avec enthousiasme de tout ce qu’il a appris. Les élèves ont été impressionnés. La maîtresse également puisqu’elle lui propose de participer à un concours d’exposé. Même s’il est très timide, il accepte. Maintenant, il reste juste à trouver un sujet original. Mais quoi ? Le vrai roi Baudoin lui saura l’aider. Son père devait l’emmener en voiture seulement c’est son oncle qui arrive et en plus en retard. Les ennuis s’accumulent surtout quand la voiture tombe en panne. Pas le choix, il va y aller en train. Comment faire pour trouver le chemin ? Il suffit de glisser sur une peau de banane, d’être emporté par une foule et bousculer par une voiture qui roule à toute vitesse. Incroyable. Après quelques heures de train, le voilà dans le palais royal. Même en croisant le roi aux toilettes, il n’aura pas de conseil de sa part. Seulement, il rencontrera celle qui donne des réponses au nom du roi et elle va l’aider. Son sujet sera le Big Bang, théorie proposée en premier par un belge. Notre Jean-Loup est réconforté, il sait sur quoi il va étudier. Un sujet au combien vaste et compliqué. Seulement voilà, ces tocs et sa peur ont eu raison d’une petite fille maligne et malintentionnée. Il termine second de ce concours où il rêvait d’être premier avec une grosse coupe. Mais par une incroyable chance, la première tombe malade et le second devient premier. Direction Bruxelles avec tonton et la maîtresse pour relever le défi. Va-t-il avoir le courage d’affronter tous les obstacles qui vont se mettre sur son chemin ?

Lorsqu’on débute la bande dessinée, on ne sait pas vraiment où on va aller. On nous présente un adulte à « l’automne de l’année 1983, à une époque pas si lointaine où l’on écoutait de la musique grâce à des cassettes fichées dans ce que l’on appelait alors les walkmans ». Il mange une banane et laisse la peau par terre. Puis on apprend que nous sommes à Noël où chaque belge regarde le roi présenter ses vœux à la télévision dans les trois langues nationales. Et quand un mondial de foot arrive, c’est une nation dans sa diversité qui est représentée. On suit ces petits cailloux semés puis voilà, patatra. Nous rencontrons le personnage principal, un petit garçon de 11 ans, timide. On l’observe avec bienveillance car on voit en lui une fragilité, une peur et une solitude qui le rend très attachant. Qu’est-ce qui peut lier ces deux morceaux de récit ? Le titre tout simplement. Se sont des choses incroyables qui fait qu’une peau de banane peut faire avancer un jeune homme tout comme une foule. C’est une voiture en panne qui peut vous pousser à faire face à une peur. C’est une ambiance mystérieuse qui peut vous inciter à ouvrir votre cœur. Et quand l’incroyable et l’improbable se mettent sur votre chemin tout ne devient-il pas possible ? Qui a dit que l’espoir et l’onirisme étaient morts ? Zabus et Hippolyte trouvent le juste équilibre pour nous toucher et nous émerveiller à la fois. Jean-Loup est un enfant différent car il ne cherche pas à être le plus beau, le plus populaire, le plus en vue. Bien au contraire, il fuit ces camarades. Après l’école, il va se plonger dans les livres. Une façon de fuir sa réalité car comme on va le découvrir, il manque d’amour et de petits bonheurs. L’amour parental est quasiment absent comme ce père qui est juste un courant d’air. Et cette boîte qui représente la maman, est-elle vraiment morte ? ou cache t’elle une blessure plus secrète sur laquelle il ne veut pas mettre de mot ? Quelle agilité et délicatesse pour parler de sujets sensibles dans un semblant de facilité. On se laisse prendre au jeu et nous pousse à nous interroger. Une façon de dire les choses de la souffrance et du mal-être avec un angle plein d’humour et de tendresse.

Un petit bijou plein d’élégance qui saura vous redonner le sourire.

3 réflexions sur “Incroyable – Zabus et Hippolyte

  1. Pingback: Challenge lecture 2020 – 200 chroniques livres | 22h05 rue des Dames

  2. Pingback: Challenge lecture 2020 – 225 chroniques livres | 22h05 rue des Dames

  3. Pingback: Bilan culturel – Mai 2020 | 22h05 rue des Dames

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s