Comme un chien dans un jeu de quilles – Marc Levy et Florent Bégu

Comment expliquer aux enfants l’expression « Comme un chien dans un jeu de quilles »? Marc Levy a une idée derrière la tête. Vous vous savoir laquelle?

Un petit garçon arrive avec beaucoup d’enthousiasme en rentrant chez lui. Il fait tomber la chaise, le vase avec des fleurs, le porte-manteau, le skate… le tout avec un grand sourire. Sa mère le regarde et lui dit : « Tu arrives comme un chien dans un jeu de quilles, toi! » Le petit garçon ne comprend pas. Elle va lui raconter une histoire afin qu’il puisse s’approprier l’expression. Direction la rencontre avec les habitants de Jouetville, « ils travaillent tous beaucoup pour s’assurer que les enfants s’amuseront beaucoup ». Les quilles de toutes les couleurs ne jouent pas le jeu. Elles ont peur de croiser Waldo, le chien. A chaque déplacement, elles regardent autour d’elle pour lui échapper. Pas de chance, au moment d’attendre le bonhomme vert pour traverser le chien les aperçoit. Il est tellement heureux qu’il court vers elle et malheureusement il va trop vite. Et il finit par les percuter « comme un chien dans un jeu de quilles ».

Marc Levy prête sa plume à la littérature jeunesse pour expliquer des expressions françaises. Il en choisit une assez peu usité avec « comme un chien dans un jeu de quilles ». Pour mieux faire comprendre aux enfants le sens direction un monde des jouets qui parlent et qui trouvent ça trop chouette de jouer. Ne vous attendez pas à être dans le monde de Pixars avec des personnages avec des tempérament assez marquées. Ici tout est beau, tout le monde est gentil. Des quilles ont peur du chien à roulettes car trop enthousiaste quand il les voit. On peut se demander pourquoi car le but des quilles est d’être percuté. Pourquoi craignent-elles de faire leur boulot? Elle ne sont pas cassés ou abimés par la suite. Il faut bien raconter quelque chose avec un chien et des quilles mais je n’ai pas été du tout convaincue. C’est assez absurde et tout est trop lisse. Par chance, Florent Bégu créé un univers graphique tout en adéquation avec le récit. Des couleurs vives, dynamiques donnent une impression de vie dans ce monde irréel. En plus, à chaque double page, il a caché des éléments à trouver. Une façon de piquer la curiosité des lecteurs afin qu’ils fassent plus attention à l’ensemble des détails.

Une lecture en demi-teinte qui ne convainc qu’à moitié. Dommage.

3 réflexions sur “Comme un chien dans un jeu de quilles – Marc Levy et Florent Bégu

  1. Pingback: Challenge lecture 2020 – 175 chroniques livres | 22h05 rue des Dames

  2. Pingback: Challenge lecture 2020 – 200 chroniques livres | 22h05 rue des Dames

  3. Pingback: Bilan culturel – Mai 2020 | 22h05 rue des Dames

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s