Kimi wa pet – Tome 11 – Yayoi Ogawa

Le grand jour s’approche à grands pas pour Sumiré. Mais pourtant le doute prend de plus en plus de place. Son avenir n’est-il pas remis en cause?

Takeshi dans le cadre d’un déplacement passe par Hong-Kong. A sa grande surprise, il voir Shiori au bras d’Hasumi. Qu’est-ce que cela signifie? Il fait une photo, aucun doute, il connaît cette fille. En la suivant, il découvre qu’elle travaille dans un bar à hôtesse. Pour la peine, il la loue pour une soirée. Direction chez Hasumi pour en savoir plus. Shiori a décidé de faire comme lui : animal de compagnie. Son petit nom? Fuku, la petite chatte, du moins c’est ainsi que Sumiré la connaît. Hasumi est de passage au Japon car son père a eu une attaque cérébrale. Pourtant quand il passe la voir son esprit en occupé par beaucoup de questions. Elle en a marre d’être si perturbée. Le bonheur reviendra avec le retour de Momo à l’appartement. Un peu de vacances lui feront du bien. Sauf que Sumiré tombe dans un piège d’un violeur. L’hypnose est si profonde que Takeshi n’arrive pas à la faire revenir à elle. Heureusement qu’il persiste et qu’elle revient à elle. Cette situation le met face à un choix de vie qu’il va devoir faire. « Et si Sumiré n’arrivait pas à épouser Hasumi? Et que personne n’est là pour la consoler?  » Sumiré s’ouvre de plus en plus à ces collègues où elle va même chanter en karaoké. Après tout, c’est son anniversaire mais Hasumi n’est pas là. Et le cadeau qu’il a envoyé est loin d’être personnel et adapté. Il saura se rattraper. « Je te laisserai pas rentrer à Tokyo ».

A t’on beaucoup avancé sur notre duo amoureux? Sur 4 personnages, un seul à décider de se lancer pour affirmer ces choix. Takeshi aime sincèrement Sumiré mais il ne va attendre qu’elle se marie pour s’orienter professionnellement. Il a fait une partie du chemin alors elle va devoir faire éventuellement le reste. Une décision qui se fait avec une métamorphose physique. Le tome se termine avec une coupe de cheveux qui rend notre danseur beaucoup plus viril. Un signe qui annonce un tournant décisif dans l’évolution de l’histoire. Sinon entre Hasumi et Sumiré c’est tendu. Le mariage est en perspective cependant les personnages ne semblent pas proche. Etrange. Yayoi Ogawa décide de mettre le rêve en avant. Une nouvelle fois notre héroïne fait de troublant rêve où ces émotions sont remise en question. Est-ce une façon de laisser l’inconscient s’exprimer car il ne peut dire que la vérité? L’auteure sème de nouveaux cailloux pour le lecteur pour suggérer ce qui peut arriver. Comme la série se termine dans 3 tomes, il va falloir que les choses avancent vraiment. Que va t’il se passer dans la prochaine aventure? 

La tension devient de plus en plus ténue. L’Amour, le vraie va t’il vraiment finir vainqueur?

 

2 réflexions sur “Kimi wa pet – Tome 11 – Yayoi Ogawa

  1. Pingback: Challenge lecture 2020 – 175 chroniques livres | 22h05 rue des Dames

  2. Pingback: Bilan culturel – Mai 2020 | 22h05 rue des Dames

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s