Kimi wa pet – Tome 2 – Yayoi Ogawa

Avoir un animal de compagnie n’est pas de tout repos. Surtout que Momo n’est pas un chien mais un séduisant jeune homme. Sumiré va t’elle tomber sous son charme?

Cela devient de plus en plus difficile pour Sumiré  de concilier sa vie amoureuse et son quotidien avec son animal de compagnie. Hasumi possède toutes les qualités qu’elle souhaite chez un homme. Surtout qu’il ni a aucun risque de culpabilité par rapport à son statut social. Mais ce n’est pas pour autant qu’elle se sent à l’aise avec lui. Par exemple, elle n’ose pas lui avouer qu’elle n’a pas arrêté de fumer. Apparemment, elle n’a pas assez de volonté pour cela. Quand quelque chose la tracasse, elle ne le partage pas avec lui non plus car c’est une femme forte. Par contre, une fois chez elle avec Momo le monde est différent. Elle peut se laisser aller, ouvrir son coeur et pleurer simplement. Est-ce normal?

On sentait poindre le bout du nez le trio amoureux avec Sumiré. Son coeur balance avec d’un côté la raison et le conformisme avec Hasumi, beau, riche et ambitieux. Et de l’autre côté, Momo, un jeune danseur très talentueux qui est prêt à tout pour faire plaisir à sa maîtresse. On va dire qu’inconsciemment, elle a fait son choix puisqu’elle se fait toujours du souci pour la même personne. Mais avant d’en arriver là, on va profiter de ces peurs et la confusion des sentiments. La tension monte doucement et surement. Etre une femme épanouie passe t’il forcément par le mariage? Est-ce plus important d’être honnête avec soi-même ou de bien paraître devant les gens? Elle a déjà dépassé des stéréotypes japonais car elle héberge quelqu’un chez elle ce qui est assez rare. Alors allez à l’encontre des attentes que l’on peut avoir d’elle est quelque chose d’atteignable. Yayoi Ogawa arrive très bien titiller progressivement l’attention du lecteur. On s’attache à Sumiré qui est plus fragile qu’en apparence et qui doit lutter contre la solitude. D’ailleurs, elle se rend compte que chacun est seul cependant grâce à la solidarité on avance ensemble. Quelqu’un conduit le transport qui l’emmène au travail. Quelqu’un a fabriqué le vêtement qu’elle porte. Quelqu’un a fait pousser les légumes qu’elle mange. Peut-être qu’il faut changer son regard sur le monde qui l’entoure pour être plus épanouie. Est-ce possible? Momo va l’aider.

Le quotidien émotionnel n’est vraiment pas facile à gérer. Mais peut-être qu’en faisant les bons choix tout changera.

2 réflexions sur “Kimi wa pet – Tome 2 – Yayoi Ogawa

  1. Pingback: Challenge lecture 2020 – 150 chroniques livres | 22h05 rue des Dames

  2. Pingback: Bilan culturel – Avril 2020 | 22h05 rue des Dames

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s