Ronfler comme un sonneur – Marc Levy et Florent Bégu

Les enfants ne comprennent pas toujours les expressions des plus grands. Et « ronfler comme un sonneur » n’échappe pas à la règle. Pourquoi ne pas raconter une histoire pour donner sens?

Un homme dort tranquillement sur le canapé en ronflant. Une femme passe et dit à sa petite fille : « Ma parole, ton papa ronfle comme un sonneur! ». L’enfant lui répond : « Qu’est-ce que ça veut dire, Mamie? ». Partons dans une autre époque où l’expression a pris naissance. Il était une fois, il y a très très longtemps, dans un village où les gens aimaient dormir profondément dans leur lit. La lumière du jour ne les réveillait pas tous en même temps. Cela créé de gros soucis surtout pour être à l’heure à l’école ou au travail. Il faut trouver une solution. Cléa a une idée et en fait part à son maître : « Si quelqu’un sonnait la cloche quand le soleil se lève, son bruit nous réveillerait tous. » En voilà une bonne proposition que le maire accepta. C’est ainsi le jardinier qui va devenir le sonneur de cloche officiel. Même si grâce à lui tout le monde est maintenant à l’heure, lui s’endort très profondément la journée. Il ronfle si fort que tout le monde l’entend et que ça fait bien rire les enfants. Et l’expression vient de naître. « Depuis ce jour, quand quelqu’un ronfle fort, on dit de lui qu’il ronfle comme un sonneur. »

Une des référence de la littérature française, Marc Levy, prête également sa plume à la littérature jeunesse. Il partage sa créativité pour donner vie à des expressions dans une collection qui se nomme « C’est comme ça ». Même si « Ronfler comme un sonneur » est un peu tombée dans l’oublie, on peut tout de même lui redonner vie. Après tout, il n’est jamais trop tard pour apprendre des choses d’autant plus lorsqu’on est un enfant. Cette histoire est assez mignonne et pleine d’innocence avec un brave gaillard qui veille la nuit pour sonner la cloche. Ainsi toute la journée il dort et il ronfle très fort. A croire qu’il pouvait exister des églises avec des cloches qui ne servaient à rien. La réalité est tout autre car l’Eglise avait le pouvoir du temps et rythmait ainsi la vie des plus pauvres grâce à ces cloches. La religion maintenait sous sa coupe toute une population en leur disant quand se lever, manger, rentrer à la maison et surtout prier. Je vous invite à vous remémorer « L’Angelus » de Millet, tous les éléments sont rappelées en une toile. Mais ne faut-il pas mettre de côté les faits pour y mettre un peu de magie? Ne faut-il pas inventer une autre monde pour faire rêver surtout les enfants encore plein de naïveté? Surement encore un peu avant qu’ils se rendent compte de la noirceur du monde. Ils trouveront alors gentillesse et bienveillance entre ces pages. Florent Bégu intégre un côté joyeux et dynamique à travers son graphisme et son choix de couleurs. Surtout qu’il invite le lecteur à une double lecture en cachant des éléments à trouver sur certaines pages.

Un livre sympathique qui devrait faire sourire les plus jeunes.

2 réflexions sur “Ronfler comme un sonneur – Marc Levy et Florent Bégu

  1. Pingback: Challenge lecture 2020 – 125 chroniques livres | 22h05 rue des Dames

  2. Pingback: Bilan culturel – Avril 2020 | 22h05 rue des Dames

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s