Last Fantasy – Tome 1 – Yong-Wan Kwon et Creative-Hon

Quand deux amis sont deux gros loosers, il ne faut pas s’attendre à ce que la vie soit festive. Ils accumulent les problèmes pour espérer s’en sortir indemne. Mais cette chance va t’elle tourner?

Nous avons d’un côté Tian, 23 ans, un grand magicien qui a du quitté l’école car il n’avait pas de quoi payer le second cycle. Et de l’autre, son acolyte Drei, 23 ans un très bon guerrier avec un QI inférieur à 50. On pourrait croire que les deux jeunes garçons ont tous les atouts en poche pour affronter toutes les situations et s’en sortir. C’est un peu l’idée s’ils n’étaient pas un peu con, voir beaucoup débile. Les opportunités de réussite et de gloire se montrent sur leur chemin. Mais voilà qu’ils font toujours tout rater que cela soit en tuant un vieux dragon ou en échangeant une grosse pépite d’or contre une armure invisible qui ne sert à rien. Même si Drei sait parfaitement se servir d’une épée, c’est malheureusement son seul atout. Il mange tout ce qu’il passe et dépense l’argent n’importe comment. Alors nos héros doivent faire la manche pour survivre en attendant qu’une nouvelle aventure se profile et peut-être s’en sortir enrichi. Ils ont de la chance car un ennemi les surveille et bientôt cela va être leur fête.

En choisissant un titre comme « Last Fantasy », on ne peut s’attendre qu’à quelque chose qui se rapproche de « Final Fantasy ». L’inspiration se veut lointaine car aucun rapport entre les deux. Ce manga coréen ne marquera pas les esprits. Déjà, le graphisme tranche avec ce que l’on peut lire du côté japonais. Ce qui pourrait être un atout pour se démarquer, ici ne l’est pas vraiment car les dessins ne semblent pas aboutis, reste un peu grossier dans la finition. L’éditeur a choisi un sens de lecture français, peut-être pour toucher un autre public moins habitué. Puis enfin l’histoire avec des personnages vraiment insupportables est ennuyante. Drei complètement débile qui ne pense qu’à manger permet de faire une succession de blagues car cela amène forcément à des situations improbables. Peut-être que ce genre de chose fera rire un adolescent et il ne faut pas être très exigeant. Qu’importe les trésors qu’ils trouvent, ils les perdent forcément sans pouvoir en profiter. Mais l’évènement n’arrête pas de se répéter sans vraiment de changement dans la trame. On sait inévitablement ce qui va toujours se passer. Enfin la structure du récit manque de cohérence car on nous répète souvent les choses comme si nous ne l’avions pas compris ou que nous avions oublié ce qui s’était deux pages plus tôt. Et on a des informations sur leurs actions un peu n’importe quand et ça tombe comme un cheveu dans la soupe. L’ennui arrive assez rapidement au même titre qu’un certain énervement. Une seule hâte pendant la lecture arriver à la fin et surtout ne jamais lire la suite.

Un manhwa absolument pas convainquant qui ne me donne pas du tout de poursuivre une aventure à côté de Drei et Tian.

 

3 réflexions sur “Last Fantasy – Tome 1 – Yong-Wan Kwon et Creative-Hon

  1. Pingback: Challenge lecture 2020 – 125 chroniques livres | 22h05 rue des Dames

  2. Pingback: CoronaPal manga – Semaine 4 | 22h05 rue des Dames

  3. Pingback: Bilan culturel – Avril 2020 | 22h05 rue des Dames

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s