Doraemon – Tome 1 – Fujiko F. Fujio

L’arrivée de Doraemon va changer le quotidien de Nobita. Mais est-ce que cela va changer la destinée qui attend toute sa famille? L’avenir nous le dira.

Nobita Nobi profite tranquillement dans sa chambre. « Je suis sûr que l’année sera bonne. Quel jour de l’an paisible! ». Une voix lui annonce que cela ne sera pas le cas et que d’ailleurs sa vie sera une série d’échecs. Du tiroir sort un gros chat sans oreille. Normal qu’il soit un peu étrange, c’est un chat robot du futur. Un de ces lointain descendant apparaît et lui confirme que ces mauvais choix pèsent encore sur de nombreuses générations. Alors ils sont venus pour l’aider à faire les bons choix. Mais Doraemon est-il la bonne aide? Très vite, il montre son inconscience et sa capacité à favoriser les bêtises. Surtout que Nobita arrive toujours à se mettre dans des situations improbables. Ils vont devoir faire face à un brocanteur du futur qui va tout changer pour une époque lointaine, des criquets qui font avouer la vérité, un voyage dans le temps pour changer le statut de ces ancêtres, faire appel à un génie pour faire les tâches ingrates… Y a t’il une limite à l’improbable?

Le succès de Doraemon ne se dément pas malgré que l’histoire soit née en 1969. D’ailleurs, le dessin animé passe toujours au Japon actuellement. Il a tout pour séduire les jeunes lecteurs avec un gamin qui leur ressemble et qui veut toujours avoir le mieux pour faire le fier auprès de ces potes. Le culte de l’égo débute très jeune et la fierté pousse inévitablement à faire des bêtises. Et quand en plus vous avez à vos côté un chat robot du futur, les possibilités de faire n’importe quoi deviennent plus importantes. Qu’importe le pays, l’identification fonctionne toujours car ils ont tous dit ou fait des choses qu’il ne fallait pas pour se rendre intéressant. Il y a toujours des gens que l’on veut épater comme la plus belle fille. Les garçons n’ont d’yeux que pour elle. Que ne feraient-ils pas pour qu’elle s’intéresse à l’un d’eux en particulier? Celle qui est grosse a le droit à quelques remarques déplacées car gros = moche. Des références qui franchissent toutes les barrières culturelles. Tout comme le fait que c’est bien ennuyant de faire des devoirs, d’écouter l’enseignant et de faire les tâches que les parents leur donnent. Tous essaient de trouver des subterfuges pour y échapper. Au final, quand ils trichent, ils se feront toujours punir.

Un manga idéal pour les premières lectures, de préférence pour les garçons.

4 réflexions sur “Doraemon – Tome 1 – Fujiko F. Fujio

  1. Pingback: Challenge lecture 2020 – 100 chroniques livres | 22h05 rue des Dames

  2. Pingback: CoronaPal de la semaine | 22h05 rue des Dames

  3. Pingback: CoronaPAL de mangas | 22h05 rue des Dames

  4. Pingback: Bilan culturel – Avril 2020 | 22h05 rue des Dames

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s