Un peu beaucoup, follement, parfois trop, vraiment pas

L’amour est une source d’inspiration inépuisable. Alors quand on donne champ libre à des auteurs, ils laissent leur imagination et leur sensibilité prendre le dessus. Tenez-vous prêt à être surpris et dans tous les sens du terme.

Shortédition se démarque avec la publication de textes courts, d’où son nom d’ailleurs. Ce nom vous évoque forcément quelque chose. Dans des gares, des offices de tourisme, des universités se trouvent des bornes qui vous livrent des histoires plus ou moins longues, c’est vous qui choisissez. L’éditeur grenoblois décide de se lancer dans un nouveau concept avec des petits recueils d’histoires courtes mais cette fois thématique. Les livres se trouvent dans toutes les bonnes librairies. Leur première collection se nomme Nitro-collection, vous avez compris le sous-entendu. Les livres sont de la bombe, alors pourquoi ne pas céder à la tentation d’une ou plusieurs sensations fortes?

Le titre du recueil « Un peu beaucoup, follement, parfois trop, vraiment pas » montre avec humour le thème choisi. Vous l’aurez compris, c’est l’Amour. Ce sentiment incontrôlable qui vous pousse à changer de vie, de personnalité, d’amis… Bref un sujet qui ne manque pas d’angle d’attaque pour raconter une bonne histoire même courte. Les nouvelles se succèdent et ne se ressemblent absolument pas. Chaque auteur(e) montre sa différence et l’étendue de son univers. La richesse se fait ressentir d’autant plus lorsqu’on enchaîne les histoires les uns après les autres.

On débute par un amour de vacances qui n’aura pas le temps d’éclore pour rencontrer un homme qui trompe l’ennui de sa femme par des meurtres. En passant par un époux qui donne vie à des rêves étranges sans oublier un voyageur du futur qui tombe amoureux d’une femme de son passé. Les pages se tournent avec une gourmandise car on ne sait jamais sur quoi on va tomber. Les genres sont différents et chacun explore un sujet à l’apparence bateau pour le rendre plus touchant, plus fort, plus vrai. Pour beaucoup une touche d’humour est présente même s’il est parfois noir. En tout cas, vous ne verrez plus pareil la personne qui vous proposera un verre de Limoncello pareil. Vous vous méfierez, ne sait-on jamais. Quand vous aurez dévoré avec plaisir chaque nouvelle, vous n’aurez qu’une envie, le passer à une amie pour qu’elle aussi voyage le temps de quelques mots.

Une lecture sympathique qui vous redonnera le sourire.

tous les livres sur Babelio.com

2 réflexions sur “Un peu beaucoup, follement, parfois trop, vraiment pas

  1. Pingback: Challenge lecture 2020 – 50 chroniques livres | 22h05 rue des Dames

  2. Pingback: Bilan culturelle – Février 2020 | 22h05 rue des Dames

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s