Nouveau Monde – David Jesus Vignolli

Que diriez-vous de vous perdre sur les terres du Nouveau Monde? Derrière les couleurs chatoyantes se cache une terrible histoire. Etes-vous prêt à affronter les Géants?

Pendant 67 jours, tout un équipage est balloté sur une mer agitée. L’accalmie leur permet d’accoster sur une terre inconnue. Seize hommes en barque se dirigent à la découverte du nouveau monde. « Ce que nous vîmes ne peut être décrit comme un Paradis terrestre ». Sur cette espace vit des autochtones qui partage une harmonie avec leur environnement. Du moins à certains endroits bien délimités et sur une période donnée. Iracema se rend compte qu’il faut faire quelque chose. Il ne faudra pas tellement de temps pour que son peuple subisse les même brimades que cet homme noir enchaîné. « Les géants pâles se rapprochent de notre village. Notre liberté est menacée ». Que faire? Est-ce que l’arc et la flèche suffiront? L’ancien du village préfère s’enfoncer un peu plus dans la forêt. Iracema va à l’encontre de Paje et Guarani est à ces côtés. Que ne ferait-il par amour? Habillée en tenu de guerre, elle part sur le territoire des géants avec d’autres jeunes de sa tribu. Grâce à la flûte d’un esclave, le monstre se dévoile. Le combat est inégal car impossible de faire face aux chevaux et aux armes à feu.

Amakal, l’esclave musicien sauve la vie de justesse à la téméraire guerrière. Tukano le pélican les guide vers un bateau. Pas n’importe lequel, celui d’un homme étrange nommé Bartolomeu. Il possède des pouvoirs et les mets en application rapidement. Ainsi tous peuvent se comprendre malgré leurs langues différentes. Pourquoi fait-il cela? Il va les aider à affronter le monstre grâce à des objets magiques. Armés de courage et de colère, ils partent combattre le géant blanc qui veulent leur disparition et leur asservissement. Coup d’éclair et coup d’amour, la vengeance signera de son nom. Un premier combat de gagner face à une bataille de l’avidité qui jamais ne cessera.

Tout débute sur du papier ancien avec une encre noire tel un authentique document. Doucement, une histoire se révèle à nous. L’oeil de ce premier découvreur prend une couleur verte et la nature se révèle. Une belle introduction à l’univers luxuriant de ce nouveau monde.

Surtout qu’il se poursuit avec Iracema très enracinée dans sa civilisation et le respect de ce qui l’entoure. Son grand-père avait rêvé de ces hommes blancs qui détruiraient la forêt et polluerait l’eau. Un regard très moderne quand on sait tout ce qui a été fait et l’est encore de nos jours sur ces terres d’Amérique latine. Surtout qu’il sait que l’homme blanc arrive aussi avec les maladies, l’exploitation des sols, le prosélytisme afin de les domestiquer et d’effacer leur passé ainsi que la mort. La compréhension de cette société se fait par le regard d’une autre culture lointaine de toute considération économique.

Comme cet esprit, Werehi, incarné par un perroquet géant qui meurt avec une chaîne à la patte. Quel jolie symbole de la disparition de peuple sous le joug d’hommes sans scrupule. Un face à face qui transforme les croyances et les certitudes. Est abordé avec élégance les conquêtes de territoire, les découvertes des voies navigables, les nouveaux produits (la poire, épices…), les animaux rares (le dodo)… La magie opère grâce au graphisme qui nous plonge au coeur d’un monde riche, étonnant, fabuleux et sans limite. David Jesus Vignolli trouve une harmonie délicate et bien dosée entre les rêves, les histoires racontées et le récit incroyable de trois destins qui se croisent. Les pages se tournent avec délice et curiosité. On veut savoir ce qui va se passer tout en se laissant plonger dans ces aplats de couleurs. Une immersion qui émerveille les rétines et incite à réfléchir sur le comportement des hommes face au pouvoir. Impossible de ne pas se sentir toucher surtout vis-à-vis d’un continent qui subi encore les affres de son passé et d’êtres sans scrupules pour exploiter les peuples et la terre.

 

Une bande dessinée étonnante qui saura vous faire voyager dans une réflexion toujours contemporaine. Qu’attendez-vous pour découvrir le Nouveau Monde?

4 réflexions sur “Nouveau Monde – David Jesus Vignolli

  1. Pingback: Challenge lecture 2019 – 260 chroniques livres | 22h05 rue des Dames

  2. Pingback: Challenge lecture 2019 – 270 chroniques livres | 22h05 rue des Dames

  3. Pingback: Bilan culturel – Décembre 2019 | 22h05 rue des Dames

  4. Pingback: Vijaya – Une petite fille dans l’Himalaya – David Jésus Vignolli | 22h05 rue des Dames

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s