Qu’est-ce qu’elle a ma gueule? – Avery Flynn

L’Amour frappe toujours au moment le plus inattendu. Un coup de projecteur sous une Kiss Cam et deux nouveaux destins peuvent s’écrire ensemble. Il faut juste appréhender sa peur des émotions fortes. Vont-ils y arriver ?

Ils ont tout pour les séparer. D’un côté Gina est issue d’une famille de mafieux actifs et de l’autre Ford, est policier et enquête sur leur trafic. Comment deux personnes aux familles si liées par le travail pourraient-elles s’accorder ? Dans l’idée, on répondrait impossible. C’était sans compter sur la destinée et des collègues assez balourds. Tout commence lors d’un mariage que Gina organise. Les choses se déroulent normalement jusqu’au moment où la Kiss Cam se dirige sur l’organisatrice et son voisin, le charmant Ford. Au début, ils réussissent à refuser. Mais sous l’insistance du public, ils échangent un long et fougueux baiser. Ils partagent un moment rempli d’intensité. Gina s’interdit de se faire des idées. Comment pourrait-on aimer une femme comme elle ? Elle se trouve tellement laide. Elle se rappelle des petits noms qu’on lui donnait à l’école tel tronche de cake et Ford est tellement beau et musclé. Lui la trouve magnifique car il voit surtout la personne qu’elle est vraiment à l’intérieur. C’est beau.

Bienvenu dans l’intrigue classique de la bit-lit où une femme se disant moche s’interdit d’aimer un bel homme. Heureusement qu’elle a un corps de rêve et une belle poitrine, car on pourrait croire qu’elle n’aurait que pour elle son manque de confiance. Lui est bien entendu bâti tel un dieu grecque possède beaucoup de patience et reste maladroit en amour. On ne lui a pas appris à exprimer ces sentiments enfants. Par chance, il sait se qu’être aimé car il fait partie d’une grande fratrie bienveillante. La cerise sur le gâteau est l’intrigue semi-policière qui va faire que nos deux héros vont se rapprocher. Elle issue d’une famille mafieuse peut-elle sortir avec un policier ? Le doute s’amenuise vraiment après une nuit de débauche sexuelle qui les a fait jouir de plaisir. Heureusement qu’il sait faire preuve d’autorité et elle de soumission pour s’aimer et se laisser aller.

Quand la vérité sur les premières intentions de Ford se révèle tout risque d’éclater en morceau. On peut compter sur les copines et la famille pour remettre aux clairs les idées de chacun. Et ce qui devait arriver arriva : un très jolie happy end. Ils se marièrent, sont heureux et ont un enfant. L’idéal d’une femme peut-il être chose que ce vieux cliché de moral de dessins animés Disney ? J’ose dire que oui et c’est le reproche que je ferais à ce roman. Il se lit très bien. Il respecte les codes du genre. XX trouve le bon équilibre entre la période doute, de l’amour, du sexe, une séparation pour finir sur u happy end. Pourquoi toujours mariage et enfant ? Hop en trois mois c’est pesé, baisé donc on se marie. Le bonheur et l’épanouissement d’une femme se limitent vraiment à ça ? Heureusement que maintenant elle peut travailler et même prendre un contraceptif. Sinon, on se croirait dans une autre époque où les femmes rêvaient de trouver un mari pour quitter juste la maison familiale.

Outre le côté un peu rétrograde et cliché des personnages ainsi des situations, le livre se lit simplement et avec le sourire.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s