Les seigneurs de Bohen – Estelle Faye

Vous pensiez avoir déjà vécu toutes les épopées? Mais avez-vous lu l’incroyable histoire d’Estelle Faye? Attention, il y a un risque que vous deveniez accro à un univers et à une plume. Vous sentez-vous prêt à cela?

Quand vous voyez le livre, une petite appréhension peut apparaître. Ce n’est pas moins de 727 pages que fait ce petit pavé. Mais dès que aurez lu les premières pages, vous serez emportés dans une aventure palpitante vous incitant à tourner les pages les unes après les autres.Petit à petit les personnages se présentent avec comme points communs leur singularité et une flamme de la volonté qui brûle en eux. Alors qu’il soit Sainte Etoile, Sorenz ou la Cigalle chacun montre un courage, une bravoure et un engagement sans faille. Qu’importe sa position, chien de guerre, vagabond, couturière montre que les changements sont possible si on se donne les moyens. Et à leur façon, ils prouvent qu’une société peut changer et vont anéantir l’Empire de Bohen.

J’ai été très surprise par la réflexion et l’intelligence de l’écriture. Les histoires des personnages se mélangent et montrent l’étendue et la variété des cultures. Toutes ont leur rites religieux, leurs modes de vie, la façon de voir le monde… mais l’injustice souvent règne. Bien souvent, il y a d’un côté les privilégiés qui font tout pour garder le pouvoir. Les religieux qui inventent des rites pour asseoir leur autorité. Et le reste de la population qui doit accepter la misère et la pauvreté car c’est dans la norme. Mais tout ce que l’on inculque est un ramassis de mensonges. Un livre circule qui raconte une autre histoire. Une irrigation qui ne pourra être stoppée. Car quand une voix s’éteint une autre prend le dessus.

Puis les femmes sont centrales. Peut-être que l’auteure étant une femme, elle décide de leur donner la part belle aussi bien dans la folie que l’intrépidité. Elle aussi connaissent la souffrance, la peine, la stigmatisation…. et elles ont pris les devants pour changer ça. Qu’importe si elles sont homosexuelles ou hétérosexuelles, qu’elles aient des pouvoirs ou non, qu’elles soient belles ou quelconque…. Elles s’affirment par leurs caractères, leurs savoirs et leur éloquence. Les personnages masculins ne sont pas en reste surtout le duo Sorenz et Sainte Etoile (qui a un monstre dans sa tête), qui est intense, passionné et torride. Ensemble, avec une armée de mercenaires, ils vont défier tout ceux qui se mettront sur leur chemin. Une quête pleine de rebondissements palpitants jusqu’à la dernière page. On sent les embruns de la mer auprès des ces vaisseaux noires. Le sang nous éclabousse lors des combats sans répit. On admire la magie qui convoque des golems de Wens et Janosh. On admire la métamorphose de Singalit dans la Voix. On est auprès de chaque personnage et on écoute avec attention leur palpitation.

Une lecture surprenante et envoutante qui m’a emporté tout de suite et qui ne m’a jamais déçue. Comment ne pas être séduite par une aventure qui jamais ne se relâche, pour mieux nous surprendre?

9 réflexions sur “Les seigneurs de Bohen – Estelle Faye

  1. Pingback: Challenge lecture 2019 – 200 chroniques livres | 22h05 rue des Dames

  2. Les personnages ont l’air super, de même que l’histoire ! J’avais lu un roman d’Estelle Faye il y a quelques années et j’avais apprécié sa plume (c’était « La voie des Oracles ») ☺

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s