Seul au monde – Tome 1 – Chanteloube – Serge Fino

Que diriez-vous de sentir les embruns de la mer? Montez dans le bateau de Sébastien Destremau qui se lance dans le Vendée Globe. Sensation garantie.

Participer au Vendée Globe est une aventure et un pari audacieux. Sébastien Destremau, 52 ans, décide de partir de 11 mars 2017 sur son bateau. Son objectif ultime? Franchir la ligne d’arrivée aux Sables-d’Olonne. Une première course en solitaire pour l’homme qui avec peu de moyen mais beaucoup de motivation décide de braver les mers. Chaque jour, il prend sa plume et écrit ce qui lui passe par la tête. « Qui pourrait s’intéresser au journal du dix-huitième du Vendée Globe?  » Son périple se trouve semé d’embuches comme la panne de moteur, le manque de vent ou la quille prise dans un filet. Qu’importe de toute façon, il sait qu’il arrivera dernier et longtemps après le vainqueur, Armel Le Cléac’h. Quand il lit un mail de son frère, cela le plonge dans de douloureux souvenirs. « Un jour j’accomplirai quelque chose d’extraordinaire et vous serez tous épatés ».

Après 124 jours en mer, il arrive enfin. A sa grande surprise, une foule de gens l’attente, certains ont même des panneaux avec notés dessus « Bravo Seb ». Ce projet fou lui est venu en tête en 2012 lorsqu’il traînait sur le pont des Sables-d’Olonne avec son ami, Grégoire Morault. Il vend sa voiture, sa maison… Monte une opération de crowdfunding lui permettant de récolter 20 000,00€. Cette passion pour la mer est née dès son plus jeune âge avec un bateau fabriqué par son père. Une période qui l’a endurcie et lui a inculqué la détermination. Rien ne se mettre sur son chemin pour réussir à faire sa course. Même si parfois, il peut se sentir tout petit face à l’océan.

Tout débute en juin 2017, au lendemain du salon du livre de mer de Noirmoutier où Serge Fino rencontre Sébastien Destremeau. Il lui avait un proposé un projet, adapté son autobiographie « Seul au monde » en bande dessinée. Quelques mois plus tard, Glénat donnent le feu vert au dessinateur pour se lancer dans l’aventure.

Pour la première fois en 23 ans, Serge Fino décide de se lancer seul au commande. Scénario, dessins et couleurs vont être à réaliser. En septembre 2019, le premier opus d’une série de cinq tomes pointe le bout de son nez. Dès la couverture, on est plongé en pleine mer avec un bateau seul qui trace sa route. Un effet visuel qui se retrouve page après page. Les teintes avec des traits plus libres, plus souples, aux couleurs directes contrastent avec le dessin des personnages, de l’intérieur du bateau, des villes… Deux styles s’entrechoquent et se percutent comme la vie du navigateur qui doit faire face aux imprévus de la mer. Le personnage principal ressemble un peu au « Janitor » de François Boucq. Un dessin assez classique qui n’est pas sans rappeler une ancienne génération. Ce n’empêche pas de se laisser porter dans cette odyssée humaine. Le scénariste trouve le juste milieu pour parler aussi bien du passé mouvementé, de la vie d’adulte et de l’homme devant affronter la nature. Sébastien Destremeau a du apprendre seul un homme sans amour paternel. La colère devient une arme qui lui permettent de tout affronter. Un fougue pleine de vengeance qui se ressent dans une volonté sans borne. Un enthousiasme conquérant qui nous donne envie de poursuivre cette expédition pour les tomes à venir.

Plus qu’un portrait d’un homme dans une course contre la montre. Un homme qui doit regarder son destin dans les yeux et avancer.

 

 

Une réflexion sur “Seul au monde – Tome 1 – Chanteloube – Serge Fino

  1. Pingback: Challenge lecture 2019 – 200 chroniques livres | 22h05 rue des Dames

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s