Moriarty – Tome 4 – Ryosuke Takeuchi et Hikaru Miyoshi

La guerre en Afghanistan s’enlise. Est-il possible de trouver un échappatoire? Le colonel Sébastian Moran et Sherlock Holmes vont mettre un grand coup de pied dans la fourmilière.

A la fin du 19ème siècle, l’empire britannique est à son apogée. Il règne partout et dirige d’une main de maître. Mais voilà que des rébellions prennent forme ici et là. Pour arrêter cela et comprendre la situation, il faut découvrir ce qui se cache derrière la mort d’Harris et couper les livraisons de l’empire russe. Le MI6 va prendre l’affaire en main et régler ce problème. Pour cela, miss Money Penny avec le colonel Sébastian Moran vont prendre l’avion et s’infiltrer en Afghanistan. Rien de tel qu’une soirée auprès du vice-roi, gouverneur général des Indes. En prenant de grands risques, l’Histoire va prendre un nouveau virage. Mais est-ce vraiment pour le bien de l’humanité?

Belette qui est addicte à Sherlock Holmes m’a fait découvrir cette série. Mais la médiathèque ne possède que le tome 4. Peut-être qu’elle achètera un jour toute la série. Cependant ce n’est pas gênant pour se plonger dans l’histoire. Au début, on a le droit à un petit récapitulatif ainsi que le portrait des personnages principaux. C’est à ce moment là que l’on découvre un défaut de la série : les personnages se ressemblent presque tous. On les distingue avec une mèche qui se porte différemment ou une épaisseur de cheveux plus ou moins importante. Heureusement qu’il a y une héroïne, avec une femme plus de doute sur son identité. Au pire, il suffit de constater son énorme poitrine donc impossible de se tromper entre Albert James Moriarty et Louis James Moriarty.

Puis ce qui m’a étonnée, c’est que l’on ne va pas suivre une enquête policière. On nous plonge plus au coeur de l’histoire avec le rapport de force entre l’Angleterre et la Russie, le trafic d’armes, le détournement d’argent… Les agents secrets, les sectes, les traitres voici les traits des politiques officieuses des états. Après à savoir qu’elle est la frontière entre le bien et le mal vaudrait des discussions philosophiques. Malgré cela je n’ai pas été emportée par le récit. J’ai trouvé cela assez prévisible la plupart du temps et sans grande surprise. Par conséquent, je ne vais pas poursuivre la série et en lisant les avis de Belette, il semblerait que j’ai fait le bon choix.

Un Sherlock assez peu convainquant par rapport à mon imaginaire.

L’avis de Belette : « Vous voilà prévenu si vous lisez ce manga. Il est bon, le scénariste ne se contente pas de nous montrer des petits meurtres ou des exécutions banales, il y ajoute du relief, de la profondeur, même si on peut encore aller plus loin et nous propose une autre image du professeur Moriarty à tel point qu’on est toujours le cul entre deux chaises en ce qui le concerne. »

2 réflexions sur “Moriarty – Tome 4 – Ryosuke Takeuchi et Hikaru Miyoshi

  1. Pingback: Challenge lecture 2019 – 200 chroniques livres | 22h05 rue des Dames

  2. Pingback: Bilan culturel mai/juin/juillet 2019 | 22h05 rue des Dames

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s