L’histoire des saints en bande dessinée – Raphaëlle Simon, Laurent Bidot et Clémence Bidot

« Par Toutatis » s’exprimaient les plus célèbres des gaulois. Raphaëlle Simon elle a décidé de s’intéresser à des saints chrétiens. Etes-vous prêt à connaître le dessous de leurs histoires?

Les expressions, des noms de ville ou de stations de métro avec des noms de saints et de saintes ne manquent pas en France. On connaît les plages de Saint Tropez, le délicieux Saint Nectaire ou que les grands voyageurs portent un médaillon de Saint Christophe. Mais pourquoi ces noms restent-ils autant présents dans une société laïque? La réponse est assez simple, ils font partis de la culture et s’intègrent simplement. Par contre, connaissons-nous vraiment l’histoire de ces personnages? La réponse ne peut être que négative. Alors pour faire passer le message plus facilement, une équipe se met au travail avec une scénariste : Raphaëlle Simon, un dessinateur : Laurent Bidot et une coloriste : Clémence Bidot. Ensemble, ils trouvent le format adéquat avec un court récit, une bande dessinée et des couleurs vivent pour donner vie à ces chroniques. Chaque personne a fait quelque chose d’extraordinaire pour mériter son statut de saint quelques années plus tard. Autant en parler avec humour pour conquérir tous les publics.

Raphaëlle Simon a rencontré Laurent Bidot qu’elle connaissait par son travail au salon Histoire de lire à Versailles. Quand son éditeur lui a demandé une illustration pour son livre « Imparfaite et débordée, chronique d’une maman d’aujourd’hui », avec évidence elle lui suggère son nom. Quelques temps plus tard, c’est à lui de prendre contact avec elle avec un projet assez spéciale, cette bande dessinée sur l’histoire des saints. Tout de suite, elle a été emballée et s’est plongée dans de nombreux livres. Puis une fois les personnages identifiée, il ne restait plus qu’à synthétiser leur vie en y mettant faits historiques et faits mystiques avec sérieux et bonne humeur. Ainsi une page se trouve consacrée à un saint(e) et l’autre à une vision assez personnelle en bande dessinée drolatique où l’actualité sociale ou culturelle fait des clins d’oeil. Même si les blagues n’incitent pas toujours à sourire, elles accompagnent avec harmonie le texte. Le format n’oblige pas ainsi à devoir tout lire d’un coup. On peut piocher à droite et à gauche ou ne se contenter que d’un récit ou d’images. L’écriture est facile à comprendre et tous peuvent se plonger dans le livre adultes comme enfants. Mais cela reste tout de même un ouvrage à destination d’un public spécifique.

Si vous avez un(e) ami(e) croyant(e) dans votre entourage, cette bande dessinée devrait le(a) ravir.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s