Une aventure des spectaculaires – Tome 3 – Les spectaculaires prennent l’eau – Régis Hautière et Arnaud Poitevin

Vous connaissiez M Le Maudit, M du Professeur Moriarty ou la marque jaune du M de Blake et Mortimer. Mais savez-vous qui est M le Marsouin qui sévit dans le Paris du 19ème siècle? Les spectaculaires essaient de l’identifier pour l’arrêter. Vous leur donnez un coup de main?

Paris est sous l’eau suite à la crue exceptionnelle de Paris en 1900. Une belle occasion pour les voleurs et autres malfrats de sévir. Les prisonniers doivent être déplacés mais les cellules sont vides. Quelqu’un les a aidé à s’enfuir. Un M rouge est marqué sur les murs. Qui se cache derrière cette lettre mystérieuse? Le professeur Pipolet et ces étonnants acolytes sont appelés à la rescousse par le préfet Lépine, créateur d’un concours d’invention, toujours d’actualité. Pétronille, Eustache dans son scaphandre, Félix le loup-garou et Évariste l’homme chauve-souris veillent sur Paris grâce à un ingénieux système de fusées éclairantes installées dans les lieux sensibles. M est un homme qui se cache derrière une impressionnante armure. Il crie à tous le monde que M signifie Marsouin mais personne n’arrive à s’en souvenir ce qui l’enrage d’autant plus. Serpolet crée la batmobile toutefois, elle n’est pas encore totalement opérationnelle. Il va falloir encore quelques réparations pour la rendre totalement étanche. C’est grâce au génie de Pétronille que l’identité du coupable sera dévoilée. Un plan savamment réfléchit permettra d’arrêter le coupable. Alors les femmes n’ont pas de courage pour affronter les voleurs?

Régis Hautière et Arnaud Poitevin forment un duo de choc pour créer une série remplie de rebondissements et d’humour. Une équipe de bras cassés qui arrivent à tout affronter surtout grâce à l’ingéniosité d’une femme qui porte en plus un pantalon. Scandale! Une femme policier et une femme qui a des idées, voilà qui fait bien rire le préfet Lépine. Il n’en fallait pas plus pour montrer la place et la considération de la femme à l’époque. Paris et 1900 est aussi une période riche d’idées et d’invention en tout genre. L’eau courante et l’électricité à tous les étages, la modification de l’urbanité avec les travaux du baron Haussmann s’illustrent avec beaucoup d’élégance dans la bande dessinée. Une véritable course au progrès. Une capitale idéalisé qui devient lieu de tous les possible permettant à l’illustrateur de se faire plaisir. Tout comme avec toutes les inventions foireuses avec par exemple un scaphandre qui coule ou un homme volant qui tombe. Le scénariste se permet même jouer un peu d’impertinence avec l’histoire et des jeux mots.

Il se permet même de faire référence à Emmanuel Macron de façon discrète. Et puis cette référence à la marque M qui évoque tellement de chose comme le film « M le Maudit » de 1931, la lettre du terrible ennemi de Sherlock Holmes ou l’horrible brigand dans Blake et Mortimer. « Une aventure des spectaculaires » veut également laissée sa Marque dans l’histoire d’une lettre très inspirante.

L’humour et bonne humeur sont maîtres mots dans cette bande dessinée jeunesse et nous invite à passer un agréable moment de lecture. A la fin du tome, nous n’avons qu’une seule question : à quand la suite?

Une réflexion sur “Une aventure des spectaculaires – Tome 3 – Les spectaculaires prennent l’eau – Régis Hautière et Arnaud Poitevin

  1. Pingback: Challenge lecture 2019 – 100 chroniques livres | 22h05 rue des Dames

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s