Swan – Tome 1 – Le buveur d’absinthe – Nejib

Scottie et Swan arrivent à Paris. Chacun a l’art dans la peau. L’un pourra intégrer l’école des Beaux-Arts de Paris l’autre devra trouver une autre solution. L’un est un homme et l’autre est une femme. Un même destin les attend ?

Impossible de ne pas me souvenir de la lecture de « Stupor Mundi ». Une sorte d’OLNI (Objet Littéraire Non identifié) avec un style graphique assez sommaire et une histoire très singulière. Quand Nejib revient avec un nouvel opus sortit directement de son imagination fertile, je n’hésite pas à me jeter dessus. Cette fois-ci, l’auteur montre une autre facette de ces passions, celle pour l’histoire de l’art et particulièrement pour les impressionnistes. Le buveur d’absinthe est le premier tome d’une série qui s’annonce passionnante à lire.

Tout débute en 1859, Scott et sa sœur Swann arrive de New-York pour Paris. Le jeune homme rêve d’intégrer l’école des Beaux-Art et s’affirmer dans sa vie d’artiste peintre. Elle aussi voudrait intégrer cette école mais les femmes n’y sont pas admises. Mme Rosa Bonheur l’informera que ce n’est pas stipulé dans le règlement. Les hommes pensent que les femmes ne peuvent pas être aussi délicates et appliquée qu’eux. Alors ils se réservent le droit de cloisonner par genre. Il en faudrait plus pour que Swan abandonne. Grâce à Manet, elle va rencontrer Thomas Couture, qui accepte de la prendre dans son atelier à condition qu’elle pose nue pour lui. Les choses ne vont pas se passer comme prévues. Comment le serait-ce avec des hommes qui ont des problèmes d’égo et le mépris des femmes ? Manet l’avait prévenu, en plus du goût artistique rétrograde de son ancien maître. Lui, il ose aller vers de nouvelles choses. Il sait très bien dessiner, peindre mais l’époque se veut plus vive et dynamique. Il faut oser. La peinture doit changer et il veut le prouver avec « Le buveur d’absinthe » qui sera malheureusement refusé au salon.

Swan saura rebondir et déjà son premier acte de rébellion sera visible de tous. Quel avenir va-t-il s’offrir à cette jeune fille ? Il faudra attendre avec patience la suite pour en savoir plus. Mais ce premier opus est un jolie voyage au plus proche des artistes où l’on rencontre tous ces grands noms comme Fantin-Latour, Ingres, Manet, Roqueplan, Cabanel, Delacroix, Bonheur… On voit les échanges et les influences des uns avec les autres. Mais aussi le débat sur la modernité qui créer de nombreux désaccords. Est-ce que cela à changer de nos jours? Pour le style graphique, je dirais un mélange entre Catherine Meurisse et Hugo Pratt avec une palette de couleurs assez limitées. De toute façon, les pointes de couleurs sont largement suffisantes pour nous plonger dans ce Paris du 19ème siècle.

Vous aimez les impressionnistes ? l’Histoire de l’art ? le Paris 1900 ? Alors plongez-vous dans le « Le buveur d’absinthe » de Nejib, vous aurez envie d’aller vous balader au musée d’Orsay, château des impressionnistes, musée de l’Orangerie…

2 réflexions sur “Swan – Tome 1 – Le buveur d’absinthe – Nejib

  1. Pingback: Challenge lecture 2019 – 50 chroniques livres | 22h05 rue des Dames

  2. Pingback: Bilan culturel janvier 2019 | 22h05 rue des Dames

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s