Scala – La Scala Paris

Pour l’ouverture du nouveau théâtre parisien, La Scala Paris, le directeur Frédéric Biessy a confié à un artiste de talent la création d’un spectacle. Dans cette grande salle bleu Scala, Yoann Bourgeois a décidé d’investir l’espace pour démentir l’apesanteur et la solidité du sol. 

Yoann Bourgeois fait partie de cette nouvelle génération pour qui le cirque est une porte ouverte vers d’autres pratiques comme la danse, la magie ou la musique. Il est le premier circassien à diriger un centre national chorégraphique. Avec le chorégraphe, Rachid Ouramdane, il co-dirige celui de Grenoble. Son monde s’entremêle des genres et créer un univers qui lui est propre. Les frontières entre visible et invisible s’effacent devant celui de la créativité et de l’imaginaire. Laissez vos soucis devant la porte de la Scala et laissez vous guider vers l’improbable.

Le jeune acrobate metteur en scène va vous emmener dans une bulle de probabilité quantique. Un homme basket, chemise à carreaux, jean, tee-shirt blanc et une femme short jaune et haut gris arrivent sur scène. En un instant, on va rencontrer plusieurs versions d’une même personne à plusieurs moments. Ces autres qui se ressemblent se croisent, s’imitent, s’évitent, chutent… Il faut saluer la performance des sept artistes : Mehdi Baki, Valérie Doucet, Damien Droin, Nicolas Fayol, Emilien Janneteau, Florence Peyrard et Lucas Struna.

Le décor prend vie. Un cadre tombe. Puis comme par magie, les chaises, une table, un meuble s’effondrent pour mieux se relever. Le sol s’ouvre par endroit et aspirent les sosies. Le plateau est mouvant comme pour mieux jouer des déséquilibres. Des mains sortent même du sol, rapidement chassées par des coups de balai. Les corps se désarticulent. Un tableau se déroule au coeur de ce gigantesque escalier centrale. Ils descendent happés vers la disparition où essaient de rebondir. Magnifique jeu de glissage par l’une des comédiennes qui épouse à merveille chaque marche. 

Deux grands trampolines permettent des envolés tels des aspirations célestes. Une installation qu’apprécie Yoann Bourgeois comme dans « L’art de la fugue ». Le temps s’enfui si vite et à peine le spectacle commencé que l’on doit partir. L’heure est passée sans que l’on se rende compte des minutes qui défilent. On se laisse porter dans cette atmosphère poétique. La musique de Eels et de Radiohead avec le magnifique morceau Daydreaming nous guide dans le songe d’un artiste rêveur. 

Yoann Bourgeois continuera de proposer des voyages vers l’étonnement. Alors n’oubliez pas de prendre votre ticket. 

C’est où?
La Scala
13 boulevard de Strasbourg 75010 Paris
du 11 septembre au 24 octobre 2019 à 21h – Dimanche 15h

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s