Le camp des autres – Thomas Vinau

Gaspard a fuit à toute vitesse. Heureusement qu’un chien bâtard est venu à sa rescousse. Pour la peine, il va devenir son compagnon d’infortune. Un nouveau destin attend le jeune gamin. 


4ème de couverture
Gaspard et son chien s’enfuient dans la forêt.
L’enfant à peur, il a froid, il a faim, il trébuche, il se cache. Il est blessé. Un homme le recueille. Qui est-ce Jean-le-blanc ? Un sorcier, un contrebandier, un professeur ? Avec lui, et d’autres récalcitrants – ceux de la caravane à Pépère qui défraya la chronique au début de XXe siècle – Gaspard va découvrir la vie en marchant sur le monde.
« Je l’ai gardé au chaud cette histoire qui poussait, qui grimpait en nœuds de ronce dans mon ventre en reliant, sans que j’y pense, mes rêves les plus sauvages venus de l’enfance et le muscle de mon indignation. Alors j’ai voulu écrire la ruade, le refus, le recours aux forêts », explique Thomas Vinau à propos de ce quatrième roman puissant, urgent, minéral.


Ce que j’en ai pensé? 
Thomas Vinau propose un roman assez singulier. Déjà par la forme avec de courts chapitres qui se succèdent et qui se lisent très vite. Puis dans le fond, le choix du sujet m’a assez étonné. Un gamin qui fuit un milieu familial violent. Et là, il découvre un autre monde avec des gens qui se veulent sans loi, libre de tout. La presse informe que ces gens des rues sont des gens sauvages. Mais ils ont été plus cléments et gentils avec lui que sa propre famille. Ce monde à part nous est présenté à travers le regard d’un jeune enfant qui découvre le monde avec sa complexité. 

L’auteur a choisi de s’intéresser à des faits réels avec les gens du voyage de la Caravane à Pépère et de la création des brigades du Tigres. Les uns étaient poursuivis par les autres et parfois condamnés. C’est un mode de vie que Clémenceau essaie de stopper. Il partira à la poursuite des robins des bois. La lecture se fait passionnante, curieuse, intrigante. On va faire un bon dans une époque lointaine à la découverte d’un autre mode de vie et  avec un autre esprit. Les mots ne pourront laisser indemne aucun lecteur. 

Tentez l’aventure et de nouvelles portes de votre imaginaire vont s’ouvrir. 

3 réflexions sur “Le camp des autres – Thomas Vinau

  1. Pingback: Bilan culturel du mois de mars | 22h05 rue des Dames

  2. Pingback: Challenge lecture 2018 – 100 chroniques livres | 22h05 rue des Dames

  3. Pingback: 6ème édition du Prix Libraires en Seine | 22h05 rue des Dames

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s