Burning Tattoo – Tome 1 – Emmanuel Nhieu

Comment être un petit garçon comme les autres quand on a la maladie des os de verre. Même s’enfuir en courant pour éviter les coups lui casse les os. Mais est-ce irrémédiable ? N’y a-t-il pas une poudre magique pourrait tout changer ?


4ème de couverture
Tatau n’est pas un garçon comme les autres: atteint de la maladie des os de verre, il rêve de guérison, mais aussi de découvrir ce qui se trouve au-delà de la barrière de corail qui entoure son village. Mais que peut-il espérer là où tant d’autres n’ont fait qu’échouer ? Pourtant, en apprenant l’existence des tattoos magiques, Tatau va caresser l’espoir de devenir plus fort que la barrière de corail elle-même, pour enfin partir à la découverte du monde d' »en-bas » !


Ce que j’en ai pensé ?
Le manga n’est plus uniquement une œuvre du produit au pays du soleil levant. Leur influence sur la création est tel qu’en France, des dessinateurs se sont appropriés le format et les codes. Emmanuel Nhieu a donné naissance à une série Burning Tattoo avec son personnage principal Tatau. Il a tout pour que l’on s’attache à lui. Déjà, il a la maladie des os de verre faisant que les adultes font plus attention à lui et sont plus clément à son égard. La plupart des autres enfants sont jaloux de ce traitement de faveur. Une belle occasion de créer des conflits, de la tension, des rivalités…

Et puis, il a un personnage féminin haut en couleurs : Tattoo. A partir du moment de leur rencontre, ils ne se quitteront plus. Elle trouve la solution à son problème et en échange, ils vont partir à la découverte d’autre chose. Un duo de choc très complémentaire qui va permettre d’introduire une bonne dose d’humour. Tout comme la console de jeux qui parle et qui est un peu pervers. Les trois vont commencer à vivre des aventures fortes en rebondissement et en surprises. Le rythme est assez dense. Pas beaucoup de temps de repos de lecture entre les actions. Tout va à 100 à l’heure et j’apprécie cela, surtout pour un premier tome. Pas besoin de perdre trop de temps pour parler du village et du contexte. Tout est bien amené pour poser le contexte et les personnages sans faire trop de tergiversation. La fin du premier tome s’ouvre vers de nouvelles problématiques qui risquent de proposer de beaux combats et de rapprochement amical.

Vont-ils pouvoir trouver cette fameuse poudre à encre ? Vont-ils pouvoir un jour retourner au village Coquillage ? Pour avoir plus de réponse, il va falloir que j’aille me plonger dans le tome 2.

Une réflexion sur “Burning Tattoo – Tome 1 – Emmanuel Nhieu

  1. Pingback: Burning Tattoo – Tome 3 – Emmanuel Nhieu | 22h05 rue des Dames

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s